Etats-Unis

29 juillet 2014 15:59; Act: 29.07.2014 16:57 Print

Un smartphone pour ouvrir sa chambre d'hôtel

Le groupe hôtelier américain Hilton a prévu d’équiper ses établissements de systèmes d’ouverture dernier cri d’ici à 2016.

storybild

La bonne vieille clé ou la carte magnétique: bientôt du passé. (Photo: Keystone/Jean-christophe Bott)

Une faute?

Mariott y pense depuis 2006, Starwood Hotels a annoncé des tests, mais Hilton a décidé de franchir le pas. D’ici à 2016, ses 4200 hôtels disposeront de serrures activables avec un smartphone, a annoncé dimanche le «Wall Street Journal». Coût total de l’opération: 550 millions de dollars (près de 500 millions de francs).

Un code sera envoyé sur le téléphone du client, qui permettra de déverrouiller la porte. Fini donc la panique de touristes cherchant leur clé ou leur carte magnétique et les cautions demandées en prévision d’une perte. Et si les avantages sont notables pour le client, ils le seront aussi pour les employés. Hilton prévoit en effet aussi d’automatiser le processus d’enregistrement. Le but du groupe hôtelier est clair: attirer une clientèle jeune et supplanter ceux qui, comme Mariott, proposent déjà des facilités via smartphone. «Nous offrirons un contrôle total du séjour depuis la paume de la main», s’est réjoui le PDG de Hilton, Christopher Nassetta.

Pour les analystes, il s’agit avant tout d’une évolution logique: «Ce métier, c’est une course à la fidélisation. Il est normal de s’adapter à la société», a déclaré pour sa part Guy Langford, directeur de la section hôtellerie du cabinet de consulting Deloitte. Et bien que des risques de piratage existent, l’idée passe bien en Suisse aussi: «Les téléphones sont capables de faire des choses, alors pourquoi pas ouvrir des portes?» a commenté Corinne Seiler, d’HotellerieSuisse.

(dmz)