Lausanne/VD

06 septembre 2016 15:24; Act: 06.09.2016 18:52 Print

Un studio de jeu romand vise le tube de l'automne

«Opticale», le titre romand très attendu mêlant réalité augmentée et géolocalisation, est désormais disponible.

Une faute?

Les scientifiques ont découvert un monde astral parallèle. Il n'est accessible que par «l'opticale», l'instrument du nom du jeu mobile . A l'aide de ce détecteur, le joueur passe du monde physique à des terres astrales répondant à leurs propres règles spatio-temporelles.

Des créatures à capturer y apparaissent selon les lieux et heures de connexions. Il y en a bien sûr des plus rares que d'autres conformément aux jeux basés sur les collections. Certaines sont même attachées à un endroit spécifique du monde physique et ne peuvent être détectées qu'en ce lieu, à l'exemple du Grifftilon caché dans le Lac Léman. Le studio vaudois Furinkazan a particulièrement soigné les illustrations de ses créatures. Une fonction Bluetooth permet aussi de réunir dans la vraie vie les joueurs pour échanger des créatures.

Quant au financement du jeu, il adopte le modèle «pay-to-win», soit gratuit avec des options payantes pour pouvoir progresser plus rapidement, par exemple en augmentant la charge de ses batteries ou son équipement de capture. «Opticale est sorti en exclusivité en Suisse sur iOS, commente son créateur Soufian Mahlouly. Une fois validé à grande échelle, nous pourrons l'étendre à l'internationale et sur Android».

Avec son jeu, l'entrepreneur vaudois espérait devancer la sortie de «Pokémon Go», le jeu vedette de l'été. Il se consolera certainement en retrouvant une communauté de joueurs déjà aguerris à la réalité augmentée. Et peut-être avoir le tube de l'automne...

(laf)