Etats-Unis

10 mars 2015 14:37; Act: 10.03.2015 15:05 Print

Wikimedia condamne la surveillance de la NSA

L'organisation derrière l'encyclopédie en ligne Wikipedia va porter plainte contre l'agence de sécurité américaine et le département de la justice des Etats-Unis.

Une faute?

La fondation Wikimedia, qui héberge la célèbre encyclopédie en ligne Wikipedia, a annoncé qu'elle allait attaquer en justice la NSA, l'agence nationale de sécurité américaine, et le département de la justice des Etats-Unis. Cette décision vise à protester contre le programme de surveillance de masse du gouvernement américain révélé par les fuites de l'ancien agent de la NSA Edward Snowden. Selon les plaignants, cette surveillance viole le premier amendement de la Constitution américaine, qui protège la liberté d'expression et le droit pour les citoyens de se réunir pacifiquement, ainsi que le quatrième amendement, qui protège contre les fouilles, les perquisitions et les saisies abusives, rapporte Reuters.

«Wikipedia est fondée sur les libertés d'expression, d'enquête et d'information. En violant la vie privée des nos utilisateurs, la NSA est une menace pour la liberté intellectuelle qui est au cœur de la capacité des gens à créer et à comprendre le savoir», selon Lila Tretikov, directrice de la fondation Wikimedia, citée dans un billet de blog. La fondation Wikimedia ajoute: «Si les utilisateurs de Wikipedia doivent regarder par dessus leurs épaules avant de faire une recherche, faire une pause avant de contribuer à des articles controversés ou s'abstenir de partager de l'information vérifiable mais impopulaire, Wikimedia et le monde en pâtissent.» «Nous demandons au tribunal d'ordonner la fin de la surveillance du trafic internet de la part de la NSA», a quant à lui déclaré dans le «New York Times» le fondateur de Wikipedia Jimmy Wales.

Parmi les plaignants, outre la fondation Wikimedia, huit autres organisations, dont Human Rights Watch et Amnesty International USA, seront représentées par l'ACLU, l'Union américaine pour les libertés civiles.

(man)