Disqualifié?

04 mai 2012 17:12; Act: 04.05.2012 18:05 Print

Yahoo! contraint d'enquêter sur son propre PDG

Le conseil d'administration de la firme va réexaminer les accusations contre Scott Thompson qui avait fait valoir un diplôme inexistant, sur fond de guerre interne.

Sur ce sujet
Une faute?

Il ne fait pas bon de mentionner dans son curriculum vitae un diplôme en informatique, quand on ne l'a pas. Cela encore moins quand on vient d'être nommé à la tête de l'un des plus grands groupes internet. Scott Thompson, recruté chez PayPal il y a à peine quatre mois, l'a appris à ses dépens. Fait plutôt cocasse, le Stonehill College, basé dans l'Etat du Massachusett, ne délivrait même pas le diplôme en question.

Après avoir admis dans un premier temps «une erreur par inadvertance» dans la présentation du CV de son nouveau directeur général et assuré qu'il était «un dirigeant hautement qualifié», Yahoo! a dû aller plus loin. «Le conseil d'administration va examiner ce sujet et, en complément de cet examen, faire une déclaration appropriée aux actionnaires», a fait savoir la firme californienne.

Le fonds Third Point, qui revendique 5,8% des parts de Yahoo! avait fait valoir que «si Scott Thompson avait embelli ses qualifications universitaires, premièrement cela sape sa crédibilité en tant qu'expert des hautes technologies et deuxièmement cela donne une mauvaise image du caractère du directeur général chargé de mener Yahoo! dans cette phase difficile».

Yahoo! avait indiqué s'opposer à ce que le patron de Third Point Daniel Loeb siège à son conseil d'administration, estimant qu'il n'avait pas les qualités requises, tout en proposant que le fonds nomme deux autres personnalités.

Scott Thompson a pris ses fonctions en janvier, quatre mois après la démission de son prédécesseur Carol Bartz, qui avait échoué à remettre le groupe internet sur la voie de la croissance.

(laf)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.