Opéra à Lausanne

27 décembre 2011 16:18; Act: 27.12.2011 16:38 Print

Avec Offenbach, la guerre prend un air de comédie

par Fabien Eckert - «La grande-duchesse de Gérolstein», œuvre du compositeur français, est donné jusqu’au lundi 2 janvier par l’Opéra de Lausanne.

storybild

La mezzo-soprano Béatrice Uria Monzon interprète le rôle titre, celui de la grande-duchesse (au milieu). (Photo: M. Vanappelghem)

Une faute?

Pour sa nouvelle production, l’institution lausannoise a misé sur la légèreté: un opéra bouffe, grand classique en cette­ période de Fêtes. Cette année, c’est «La grande-duchesse­ de Gérolstein», œuvre d’un maître du genre, le compositeur Jacques Offenbach, qui a été choisie.

L’histoire est évidemment pour le moins improbable. Pour écarter la grande-duchesse des affaires de l’État, le général Boum organise une guerre. Passant ses troupes en revue, la souveraine tombe sous le charme du soldat Fritz. Elle le promeut au rang de général. Mais l’homme reste insensible aux avances, étant épris de Wanda.
La grande-duchesse finit donc par le renvoyer à son rang de simple soldat. Reste à savoir comment va se terminer ce yo-yo hiérarchique...

La mise en scène a été confiée à Omar Porras et la musique au Sinfonietta de Lausanne, sous la direction de Cyril Diederich.

La grande-duchesse de Gérolstein
Le mercredi 28, vendredi 30, samedi 31 décembre 2011 et lundi 2 janvier 2012. Métropole, Lausanne. Prix: de 15 fr. à 140 fr. Loc.: Fnac. Infos: www.opera-lausanne.ch