KoQa

16 juin 2014 06:00; Act: 15.06.2014 17:49 Print

«Les festivals nous engagent grâce à nos live»

Pour KoQa, la mise en scène visuelle est primordiale. Le beatboxer et le VJ du groupe nous ont expliqué pourquoi, face caméra, avant de jouer à Festi'neuch le samedi 14 juin 2014.

Sur ce sujet
Une faute?

KoQa c’est l’human beatbox Arthur Henry, un trompettiste, un batteur, un concepteur lumière et un VJ. Ce dernier, le Baron von Öctø Püss, explique toute l’importance de son rôle: «En concert, KoQa est très démonstratif. Avec les lumières et la vidéo, cela nous permet de faire exploser encore plus l’ensemble.»

Arthur Henry est conscient que son groupe est atypique: «On aime les défis. On n’a, par exemple, pas enregistré d’album. Ce qui ne nous empêche pas de faire des grosses dates comme Festi’neuch et Paléo. Pour un petit groupe émergent suisse c’est déjà un joli défis de se faire engager que sur la base de live.»

Festi'neuch
Du 12 au 15 juin 2014, Jeunes-Rives, Neuchâtel. Infos: www.festineuch.ch

(Mediaprofil/jde)