Lee Ritenour

06 juillet 2014 10:33; Act: 06.07.2014 10:34 Print

«Il m'arrive d'être très mauvais»

Le célèbre guitariste de jazz s’est confié sur le rapport qu’il entretient avec son instrument avant son concert au Montreux Jazz le lundi 7 juillet 2014.

Sur ce sujet
Une faute?

Sans Lee Ritenour, né en 1952 à Hollywood, les guitares électriques ne seraient pas devenues aussi performantes qu’elles ne le sont aujourd’hui. Pour autant, le musicien ne se jette pas des fleurs. Pour lui, Jimi Hendrix reste la référence. «Les premières fois que je l’ai entendu, c’était trop pour moi. Je n’arrivais pas à comprendre ce qu’il faisait. C’était fou.»

Confidence insolite: après des années de pratique et une reconnaissance internationale, le sexagénaire avoue qu’il ne maîtrise pas toujours sa six cordes. «Je suis très mauvais quand je reprends mon instrument après l’avoir délaissé durant une semaine. J’ai l’impression d’avoir perdu ma technique. Ça n’arrive pas souvent. Le cas se présente lorsque je rentre à la maison, à Los Angeles, et que je dois régler des choses de la vie courante.»

Montreux Jazz Festival
Du 4 au 19 juillet 2014, Montreux. Infos: www.montreuxjazzfestival.com

(Mediaprofil/jde)