Nouveauté

04 juillet 2014 06:00; Act: 03.07.2014 17:02 Print

Le Jazz entre dans l’ère des gobelets réutilisables

par Fabien Eckert - Il y aura une révolution cette année sur la Riviera: il faudra débourser 2 fr. de consigne pour un godet.

storybild

Comme à Paléo, ici en photo, le MJF passe aux gobelets consignés. (Photo: J. Rattaz/Paléo)

Une faute?

L’idée trottait depuis belle lurette dans la tête des organisateurs. L’entrée en vigueur de la taxe au sac sur la Riviera les a poussés à agir, mais ce n’est pas la seule raison. «Avant, nous aurions dû renvoyer très loin les gobelets pour les laver. Ce qui n’avait rien d’écologique. Comme la maison qui s’en occupe s’est installée récemment près de Montreux, ça change tout», avance Antoine Bal, répondant presse. Le Jazz a commandé 100 000 pièces aux couleurs de l’événement. En 2013, les festivaliers ont jeté 963 000 verres plastiques ce qui a fait grimper le volume des déchets à incinérer à 143 tonnes.

Pourquoi ne pas avoir instaurer ce système plus tôt? «Parce qu’une stratégie environnementale globale est compliquée à mettre en place. Ici plus qu’ailleurs vu que le site n’est pas clôturé.» Antoine Bal souligne également que le festival a subi d’énormes changements d’infrastructures, l’an dernier: «Introduire le recyclage en même temps aurait été trop lourd à supporter.» Le coût de l’opération n’est pas communiqué. Antoine Bal lâche juste que c’est un investissement sur le long terme. A titre de comparaison, le Paléo a déboursé 300 000 fr., en 2009, pour 520 000 gobelets recyclables.

Cette nouvelle politique du Jazz s’inscrit dans une volonté de réduire au maximum les déchets. Des nouveaux centres de tri (PET, alu, verre, papier, carton, bois, huile et déchets à éliminer) seront aussi répartis sur le site.

Montreux Jazz Festival
Du 4 au 19 juillet 2014. Programme et infos: www.montreuxjazzfestival.com