Montreux Jazz

16 juillet 2014 11:00; Act: 16.07.2014 12:00 Print

Le merchandising peut rapporter gros

La boutique est une étape incontournable pour les festivaliers. T-shirts et autres parapluies s’y vendent comme des petits pains.

storybild

Une dizaine de bénévoles travaillent sur le stand dans le hall d'entrée du 2m2c. (Photo: Francois Melillo)

Sur ce sujet
Une faute?

Le merchandising du MJF est une entreprise à elle seule. Elle génère 4% du chiffre d’affaires du festival. Sa stratégie se base sur quatre collections: celle de l’année en cours, avec les déclinaisons de l’affiche, une vintage, une legends et une ­lifestyle. Ces trois dernières visent l’international.

«Le client-type veut prioritairement un souvenir de l’édition sur laquelle il est venu», explique Mathieu Jaton, directeur du festival. Les T-shirts avec l’affiche de Woodkid (10 000 commandés) font ainsi un ­carton: «Comme les parapluies: rupture de stock, les 500 pièces sont parties! On en est pas loin avec les bottes.»

Parmi des objets divers, du gadget à 5 fr. au sous-verre à la bougie de luxe à 59 fr., se cachent des trésors. Dont la réédition vinyle du live de Marvin Gaye en 1980. Le boss glisse qu’il rêverait d’en faire de même avec celui d’Aretha Franklin en 1971.

Montreux Jazz Festival
Du 4 au 19 juillet 2014, Montreux. Infos: www.montreuxjazz.com

(fec)