Montreux Jazz

17 juillet 2014 11:00; Act: 16.07.2014 22:57 Print

Le style des soirées influe sur les fringues des staff

par Julien Delafontaine - Le personnel du Stravinski était particulièrement bien habillé pour accueillir les spectateurs de Stevie Wonder, le mercredi 16 juillet 2014. Ce n’était pas un hasard.

storybild

Le prix des places pour voir Stevie Wonder démarrait à 185 fr. Le concert a affiché complet. (Photo: R. Keramidas/Tilllate.com)

Une faute?

«Je leur ai soufflé à l’oreille de faire un petit effort vestimentaire», explique Mathieu Jaton, directeur du festival. Etait-ce un ordre? «Absolument pas. Je n’ai vraiment pas insisté. C’était plutôt une sorte de conseil. Au vu du prix des places (ndlr: dès 185 fr.), c’est un petit geste d’élégance bienvenu pour le public.»

L’an dernier, le personnel de la plus prestigieuse salle du Jazz s’était déjà mis sur son 31 pour le concert de Leonard Cohen. Il avait aussi revêtu des vêtements des années disco pour la Freak Out Night en 2012. «Ils sont très joueurs et adorent les soirées avec un dress code. Ça leur casse la routine», rigole le boss. Renseignement pris auprès des intéressés, c’est bien le cas. Mieux, il arrive parfois au staff de se passer le mot pour s’accorder sur un style d’habillement particulier sans même que Mathieu Jaton soit au courant.

Montreux Jazz Festival
Du 4 au 19 juillet 2014, Montreux. Infos: www.montreuxjazz.com