Parov Stelar

24 juillet 2014 12:00; Act: 24.07.2014 00:54 Print

«C’est primordial de créer du neuf avec des samples»

par Fabien Eckert - Parov Stelar est une machine à danser. Le mix de beats electro et de sons rétro fait un tabac. Le leader du combo autrichien est devenu un maître dans l’art du sampling.

storybild

Le DJ autrichien est une imparable machine à danser. (Photo: F. Melillo/Tilllate.com)

Sur ce sujet
Une faute?

Marcus Füredern n’était pas destiné à devenir un as de l’electro-swing. Il était d’abord graphiste, puis DJ underground. Il évoque son parcours.

Avant de monter un groupe, vous étiez un DJ...
C’est vrai, je jouais de la minimal et de la techno. L’electro-swing est venu plus tard.

Quel a été le déclic?
J’étais en studio en train de produire un morceau techno et j’ai mis, j’ignore pourquoi, un vinyle de Billie Holiday en même temps. Il était rayé et a commencé à sauter. Les sauts du disque collaient avec le titre techno! Ça a été le début de mon travail avec les samples.

Les samplers sont parfois perçus comme des artistes sans créativité. Votre avis?
Il n’y a rien de créatif à ­pomper tout un morceau en y ajoutant un beat. Dans mes titres, j’ai toujours entre 80 et 90 samples différents qui durent parfois moins d’une seconde. C’est primordial pour moi de créer du neuf avec les samples. C’est comme de jouer un instrument, sauf qu’il y a un gros travail de recherche pour trouver le bon son.

Quelle est votre part d’improvisation sur scène?
Moi, aucune. Je joue en équipe et je donne le tempo. En revanche, le saxophoniste et le trompettiste sont libres. C’est ce qu’il y a de plus fun dans le mariage de l’electro avec de vrais instruments.

Pourquoi êtes-vous toujours à l’arrière de la scène alors que vous êtes le leader?
Parce que je ne me sens pas si important que ça. Les musiciens priment. Il n’en va pas de même en studio.
Parov Stelar - The Sun

Paléo Festival
Du 22 au 27 juillet 2014, Nyon.
Parov Stelar Band à voir le jeudi 24 juillet 2014 aux Arches à 1h 15. Infos: yeah.paleo.ch