Paléo

23 juillet 2014 09:00; Act: 23.07.2014 17:13 Print

Malgré la fatigue, The Black Keys donne tout

par Fabien Eckert - The Black Keys est exténué. Le groupe a aligné les concerts. Rencontre en coulisses avant son concert du mardi 22 juillet 2014 à Paléo.

storybild

Dan Auerbach (à g.) et Patrick Carney devant leurs loges sur l'Asse. (Photo: R. Keramidas/tilllate.com)

Sur ce sujet
Une faute?

Mardi 22 juillet 2014 en fin de journée, dans les backstages de Paléo, The Black Keys attend sagement dans sa loge. Dans quelques heures, le duo d’Akron (Ohio) «allumera» la Grande Scène. Patrick Carney, le batteur, est exténué: «Demain (ndlr: mercredi 23 juillet 2014), je rentre à la maison. J’ai si hâte. Ça fait six semaines qu’on enchaîne.» Il ne bâclera pas pour autant le travail, tout heureux à l’idée de retrouver ses proches et ses deux chiens.

Le musicien de 34 ans se masse les poignets: «Ils sont raides. Comme moi. Je devrais essayer d’en faire plus pour garder la forme. Je fais pourtant de longs étirements avant chaque concert.» L’essentiel pour lui, avant de monter sur scène, est de se relaxer, sans musique: «Je baigne dedans tous les jours. Je ne vais pas en écouter encore avant un live!» Malgré la fatigue, Carney se réjouit de chaque date, même s’il se dit toujours nerveux: «Et tant mieux, sans ça, je serais moins bon.»

Paléo Festival
Du 22 au 27 juillet 2014, Nyon. Infos: yeah.paelo.ch