Nyon (VD)

21 juillet 2014 12:24; Act: 21.07.2014 20:11 Print

Un ciel étoilé et pluvieux pour le début de Paléo

La pluie s'invite à la fête pour l'ouverture du Paléo Festival de Nyon (VD).

storybild

Les bottes seront une nouvelle fois l'atout principal des festivaliers. (Photo: Keystone/Jean-christophe Bott)

Sur ce sujet
Une faute?

Quelque 230'000 spectateurs sont attendus dès mardi sur le terrain détrempé de l'Asse. L'affiche, très éclectique, propose Elton John, The Black Keys, Vanessa Paradis ou encore Placebo. Sans oublier le phénomène Stromae, mercredi soir.

«Hormis un front nuageux et pluvieux, tout se présente bien pour cette 39e édition», a déclaré lundi devant la presse le patron du festival, Daniel Rossellat. Il est tombé 20 millimètres de pluie depuis dimanche soir et il devrait en arriver 30 de plus dans les heures qui suivent, ce qui rendra une partie des parkings inutilisables mardi.

Les organisateurs appellent dès lors les festivaliers à venir en transports en commun. Mais cette «météo pourrie» ne devrait pas durer. «Nous avons une promesse de beau temps pour le reste de la semaine», s'est réjoui Daniel Rossellat.

Les intempéries ont rendu le montage particulièrement difficile cette année. Un maximum d'opérations ont été anticipées en fin de semaine dernière, pendant les quelques jours de répit accordés par la météo. Au final, les installations sont prêtes, même si des bénévoles s'activaient lundi à déverser de la paille aux entrées inondées de certains parkings.

Eviter le marché noir

Comme chaque année, le Paléo s'ouvre quasiment à guichets fermés. Tous les billets ont été vendus, en un temps record pour la soirée de mercredi avec le chanteur belge Stromae: les sésames se sont écoulés en huit minutes. Pour lutter contre le marché noir, les organisateurs mettront en vente chaque matin 1500 billets sur internet et dans certains points de vente. Aucun billet ne sera vendu sur place.

Le festival promet de nombreuses découvertes mais invite aussi des artistes confirmés. Le duo blues-rock américain The Black Keys donnera mardi le coup d'envoi des festivités, au côté de Thirty Seconds To Mars, M.I.A., une auteure-compositrice-interprète d'origine sri-lankaise, Jake Bugg ou encore Bastian Baker, qui remplace Gaëtan Roussel, qui est blessé à la cheville.

Cantat: le retour

Le maestro Stromae, déjà passé il y a trois ans par la plaine de l'Asse, reviendra mercredi en star internationale. Elton John et Zaz jeudi, The Prodigy, Shaka Ponk, Maxime Le Forestier et Bernard Lavilliers vendredi, James Blunt, Vanessa Paradis et Julien Doré samedi, et, enfin, Placebo, The National, Woodkid et Detroit, le nouveau groupe de Bertrand Cantat, dimanche, complètent une programmation comme toujours très diversifiée.

Dépaysement garanti au Village du Monde, un «festival dans le festival», qui a pour thème la Cordillère des Andes. Quarante-sept kilomètres de cordes «flashy» savamment entrelacées et des structures triangulaires assurent la décoration. Entre tradition et modernité, l'espace mêlera musiques, danses, cultures et sonorités d'Amérique du Sud, du Vénézuela à l'Argentine.

Grande roue

Une grande roue de 32 mètres de haut surplombera le site du festival. A son pied, une quinzaine de caravanes revisitées accueilleront les projets développés par la Haute Ecole de Suisse occidentale (HES-SO). La Ruche, lieu dédié aux arts du cirque et de la rue, proposera une série d'artistes insolites sous le thème «Folie du voyage, voyage en folie».

(ats)