Hozier

26 février 2016 06:00; Act: 25.02.2016 16:24 Print

«Ça fait deux ans que je suis sur la route»

par Fabien Eckert - Quelques heures avant de monter sur scène à Montreux, le 22 février 2016, l'Irlandais a évoqué son succès en toute simplicité.

Une faute?

Hozier a répondu à l'interview face à nos caméras

En 2013, la planète tombait sous le charme de «Take Me to Church». Ce single, devenu un hit en quelques semaines, a permis à Hozier de gagner deux Billboard Music Awards, de recevoir de la BBC la récompense de Meilleure chanson et d'être nominé aux Grammy Awards. Malgré tout, ce grand échalas de 1 m 90 garde les pieds sur terre.

Comment avez-vous vécu une explosion aussi rapide?
Je ne m'y attendais pas. J'ai pris ça humblement parce que j'avais bricolé mon album dans mon home studio sans prétention. Le meilleur remède pour ne pas prendre le melon est d'être occupé comme je le suis. Je n'ai pas le temps de trop réfléchir à tout ce qui se passe autour de moi.

Qu'est-ce que le succès vous a appris?
A savoir me prémunir contre certaines mauvaises influences qu'un carton commercial tel que le mien apporte. Je tairai lesquelles.
Hozier «Take Me To Church»

Pas fatigué que les gens vous parlent tout le temps de «Take Me to Church» et vous qualifient d'artiste d'un seul tube?
Non. Ce titre est la pierre angulaire de mon album, de ma carrière. De plus, le thème que j'aborde dans la chanson (ndlr: l'homophobie), me touche. Ce ne sera jamais lassant pour moi d'en parler.

Qu'avez-vous fait depuis la sortie de votre tube à part recevoir des prix et donner des concerts?
J'ai bien essayé de composer, mais c'est compliqué en tournée. Ça fait deux ans que je suis sur la route. Tu partages chaque instant de ta vie avec 15 autres personnes. Tu n'es jamais seul alors que pour moi l'écriture est un processus solitaire. En revanche, j'ai eu des idées de chansons. J'ai hâte que la tournée se termine pour les mettre en musique et les concrétiser.
Hozier «Cherry Wine»