Eva

17 juillet 2019 20:13; Act: 17.07.2019 20:13 Print

«Être bling-bling, c'est ce que j'aime»

par Fabien Eckert - La jeune Eva, 18 ans, a sorti son premier album, «Queen». Il cartonne après que ses singles ont fait un tabac sur YouTube.

storybild

Eva est l'héroïne de la websérie, produite par TF1, basée sur «Eva dans son mood». (Photo: DR)

Une faute?

Il y a un an, la Niçoise était une inconnue dans la musique. Eva a explosé à la sortie de son premier single, «Mood», à l'automne 2018. Le suivant, «On Fleek», réalisé avec Lartiste, a aussi eu du succès. Les clips de ces titres avoisinent les 100 millions de vues sur YouTube. Eva peut remercier sa frangine Jazz, star de la téléréalité. «Si je n'étais pas sa soeur, ça n'aurait pas autant marché», a reconnu Eva dans «Télé Star».

La jeune femme a raconté à 20minutes.fr qu'elle avait été «repérée» via les réseaux sociaux: «J'avais 100'000 followers sur Instagram en racontant simplement ma vie. J'ai fait quelques collaborations avec des marques et, un jour, on m'a proposé de chanter sans même savoir que c'était une de mes passions.» Passion qu'elle tient certainement de sa grand-mère, qui gérait un label, et de sa mère, qui chantait à Londres. Quant à Eva Queen, nom qu'elle porte sur les réseaux sociaux, la chanteuse a expliqué que c'était elle, mais de manière «amplifiée». «Quand on me dit que mes clips et moi sont trop bling-bling, je ne peux pas dire le contraire. C'est ce que je veux, ce que j'aime», a-t-elle expliqué dans le quotidien «Nice-Matin». Les textes, eux, sont plus profonds. Eva y parle de trahison, de jalousie, de la perte d'amis et aussi de violences conjugales, un «combat qui me tient vraiment à cœur.»

Son avenir, Eva le voit dans la musique: «Je veux faire un autre album et prendre plus de temps pour le produire. J'ai encore beaucoup d'inspiration, je n'ai pas fini d'apprendre. Grâce à mon talent, je suis contente de pouvoir me faire des petits plaisirs et de ne plus avoir à demander d'argent de poche aux parents.»