James Blunt

20 octobre 2019 19:07; Act: 20.10.2019 19:07 Print

«Après 14 ans, j'ai enfin retrouvé mon chemin»

par Miguel Cid, Londres - James Blunt livrera vendredi 25 octobre 2019 un nouvel album, le sixième, intime et sincère dédié à sa famille.

storybild

Le Britannique de 45 ans sera à voir sur scène le 24 mars 2020 au Hallenstadion à Zurich. (Photo: WMG)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans « Once Upon A Mind », dans les bacs le 25 octobre 2019, le chanteur anglais de pop s'adresse à son père malade, sa femme et ses enfants. James Blunt y évoque sur des ballades épiques et des titres sautillants son amour pour les siens et sa finitude. Interview.

«Once Upon A Mind» est votre album le plus personnel, non?
Absolument. Depuis le succès de «Back To Bedlam» (ndlr: son premier album sorti en 2004), écrire des chansons était devenu plus difficile parce que j'avais l'impression d'être jugé par le public et je ne voulais donc pas révéler mes pensées intimes. Mais quand j'ai créé cet album mon père est tombé malade et j'ai fondé ma propre famille. Je peux voir clairement le cercle de la vie et réalise que ce qui compte vraiment dans ma vie sont les personnes qui la partagent. J'ai donc écrit ces chansons pour elles.

Est-ce un peu comme un journal intime que vous partagez avec le public?
Oui. J'ai l'impression d'avoir tout risqué en réalisant cet album. J'espérais que mon père prenne bien la chanson que j'ai composée pour lui. Plusieurs titres évoquent la solitude et la culpabilité que j'éprouve lorsque je suis en tournée pendant 18 mois. Je laisse ma femme s'occuper des enfants pendant que je pars poursuivre mes rêves.

Parlez-nous de «Monsters», la chanson sur votre père.
J'ai toujours été très proche de lui. Maintenant qu'il est malade et que le temps est compté, je peux lui dire dans cette chanson ce que je n'oserais pas lui dire en face. Enfant, j'idolâtrais mon père mais avec le temps il est devenu mon égal et ami. Et puis avec l'âge, nos parents deviennent plus frêles et soudain c'est à nous de nous occuper d'eux. C'est à notre tour de les mettre au lit et de chasser les monstres, de les rassurer.

Avez-vous écrit «The Greatest» et «I Told You» pour vos enfants?
Totalement. Je ne sais pas quand j'aurai l'occasion de leur dire ces choses donc j'avais besoin d'enregistrer ces titres maintenant. Dans «The Greatest» j'espère que mes enfants deviendront une meilleure version de leur père. J'ai écrit « I Told You » pour les rassurer quand je m'absente quelque temps ou si je ne devais jamais revenir.

Le clip de «Cold» est la suite de «You're Beautiful»…
A la fin du clip de «You're Beautiful», je sautais d'une falaise dans la mer. Dans «Cold», on me retrouve dans l'eau et je rejoins le rivage. Je grimpe la falaise en ramassant les objets que j'avais laissés autrefois. Pour moi, cela signifie que j'étais perdu pendant 14 ans et j'ai retrouvé mon chemin. Cet album est un retour à la façon dont je composais à mes débuts.