États-Unis

20 juillet 2019 19:03; Act: 20.07.2019 21:57 Print

«Baby Shark» en boucle pour rendre fous les SDF

En Floride, une commune teste la torture auditive pour éloigner les sans-abris d'un quartier touristique.

storybild

Le clip «Baby Shark Dance», créé par Pinkfong, a été vu 3 milliards de fois sur YouTube. (Photo: YouTube)

Une faute?

Afin de dissuader les SDF de venir s'établir durant la nuit près du Waterfront Lake Pavilion, lieu qui accueille des mariages et de nombreux événements publics, le maire de West Palm Beach a pris une décision diabolique: diffuser en continu les morceaux pour enfants «Baby Shark» et «Raining Tacos». «Ces chansons ont été choisies parce qu'elles sont particulièrement exaspérantes si on les entend encore et encore», a expliqué l'homme fort de la commune à la BBC. Et ça marche. «Il s'agit d'une mesure efficace et temporaire pour rendre la zone agréable pour les événements futurs», a déclaré Leah Rockwell, directrice des parcs et loisirs de la ville, au «Guardian».

Cette méthode ne plait pas aux défenseurs des sans-abris qui l'ont jugée «inhumaine et choquante». Rien d'étonnant à cela puisque depuis les années 1950, jouer de la musique ou des sons en continu est une forme de torture utilisée par différentes armées.

Pour l'anecdote, la BBC se souvient qu'il y a quelques années de cela, des responsables de Lake Worth Beach, ville du comté de Palm Beach en Floride, ont essayé d'utiliser la musique classique pour faire fuir les trafiquants de drogue et les sans-abris. Cela avait été un échec. Les groupes ciblés avaient apprécié les airs classiques diffusés.

(jde)