Gradur

05 décembre 2019 18:09; Act: 05.12.2019 18:12 Print

«Le rap, comme le vélo, ça ne peut pas se perdre!»

par Fabien Eckert - Le Français Gradur revient en force avec son troisième album, «Zone 59», après trois ans d'absence.

storybild

Le rappeur, ex-artilleur, et sa fille sont juchés sur un tank pour la pochette de «Zone 59». (Photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

On en était presque à se demander si le Roubaisien avait arrêté la musique. Eh bien non! Gradur est de retour avec son troisième album «Zone 59» (59 étant le numéro de son département, le Nord). Grâce au premier single du disque, «Ne reviens pas», le rappeur de 29 ans est parmi les 15 artistes les plus écoutés de Suisse.

«J'ai connu des petites galères qui m'ont éloigné de la musique. J'avais besoin de couper, de souffler. J'étais arrivé à saturation après trois années pleines (ndlr: de 2014 à 2016). Il fallait me recentrer sur moi, sur les choses essentielles», a confié l'ex-militaire à «La Voix du Nord». Gradur se sent en tout cas requinqué par sa pause: «J'étais un peu rouillé, mais le rap, c'est comme le vélo, ça ne peut pas se perdre!»

Musicalement, son troisième disque est moins rap que les précédents. «Oui, il y a plus de musicalité. J'avais envie de tenter des choses. Je prends plaisir à faire ces sons un peu chantés», a-t-il reconnu tout en précisant qu'il n'en avait pas oublié ses «fondamentaux». Sur les vingt titres de l'album, la moitié reste du rap pur et dur à la Gradur.