Polar Circles

14 octobre 2014 15:42; Act: 07.11.2014 15:36 Print

«Passer le Röstigraben est une étape clé pour durer»

par Fabien Eckert - Polar Circles vient de sortir un 1er album qui porte son nom. Le jeune combo lausannois est prometteur. Interview.

storybild

Keryan, Stefan, Jules et Ian (de g. à dr.): 20 ans de moyenne dâge. (Photo: A. Gramunt)

Une faute?

La jeunesse leur groupe, formé en 2012, n’a pas empêché les rockers de jouer dans bon nombre de festival cet été. Polar Circles s’est aussi fait un coup de promo en participant à deux concours nationaux. Ian, chanteur, s’explique.

Vous avez fait les choses à l’envers. Vous avez tourné cet été sans même avoir sorti d’album. Comment ça se fait?
C’est juste! (rires). On a sorti un EP trois titres en mai 2012. On a aussi été sélectionné pour chanter l’hymne du concours des Swiss Live Talents et nous sommes arrivés 2e du contest national MyCoke Music Soundcheck. Tout ça a boosté notre carrière et a suscité de l’intérêt.

Concrètement, qu’est-ce que cela a apporté à votre carrière, hormis des dates?
On a gagné en crédibilité, c’est indéniable. Le MyCoke nous a apporté de l’argent, 5000 fr. Ça a financé notre album pour un quart. On était également sur la compile du Swiss Live Talents diffusée dans tout le pays.

Quelle est la patte musicale de Polar Circles?
On propose un rock agressif, sauvage, spontané et plein de fougue. Les riffs sont omniprésents. Et, sans vouloir me lancer des fleurs, ma voix est assez particulière. Mais attention: on n’a pas la prétention d’avoir réinventé le rock.

Comment se démarquer dans le paysage musical suisse?
C’est dur! Il faut rester authentique. Plus tu cherches à être quelque chose, moins tu le seras. Entre l’EP et l’album, il y a une vraie continuité.

Que vous faut-il pour durer?
Passer le Röstigraben: une étape clé. On veut attaquer la Suisse allemande, même si on y a déjà donné des dates. Polar Circles - Landmarks

«Polar Circles»
Album déjà disponible.
Concert: 7 novembre 2014, au ZR à Echallens.