Révélation

20 février 2020 10:58; Act: 20.02.2020 10:58 Print

Après les radios, les clubs succombent au hit de Nea

La chanteuse cartonne désormais aussi sur les dancefloors depuis que «Some Say» a été remixé par Felix Jaehn.

storybild

Bosser avec Nea a été un honneur pour Felix. (Photo: J.Storch)

Une faute?

Cela fait depuis septembre 2019 que le titre de Linnea Södahl, le vrai nom de Nea, tourne en boucle sur les radios. Construite autour de samples du célèbre «Blue (Da Ba Dee)» d'Eiffel 65, la chanson «Some Say» est inspirée par une histoire réelle d'amour impossible entre un gay et un hétéro. Entêtant à souhait.

Comme si ce succès ne suffisait pas, le titre de Nea est depuis peu également devenu un track de clubs. La faute à Felix Jaehn. L'Allemand, connu pour son remix de «Cheerleader» d'Omi, l'a transformé en tube à dancefloor en le revisitant dans une version tropical house.

Sur les réseaux sociaux, le DJ de 25 ans n'a pas caché sa joie d'avoir eu la chance de travailler avec Nea. On le comprend. Avant que le public ne la découvre chanteuse avec «Some Say», elle était déjà respectée en tant que compositrice. Ces dernières années, la Suédoise âgée de 32 ans a coécrit plusieurs hits pour Zara Larsson, Tinie Tempah ou encore Axwell.

(jde)