Claudio Capéo à Genève

08 décembre 2019 20:11; Act: 08.12.2019 20:11 Print

«On fait moins les débiles avec mes musiciens»

par Julien Delafontaine - Claudio Capéo va surprendre le public avec ses nouveaux morceaux, le jeudi 12 décembre 2019 à l'Arena de Genève.

Sur ce sujet
Une faute?

Le chanteur alsacien de 34 ans, qui a explosé après son passage à «The Voice» en 2016, vient de sortir une réédition de «Tant que rien ne m'arrête». Sur cet album figurent des inédits que le joyeux accordéoniste se réjouit de jouer.

Claudio Capéo, pourquoi cette réédition?
C'est vrai que c'est quelque chose qui fait généralement chier les gens. Mais là, ce n'est pas une escroquerie pour que je me remplisse les poches. Je n'ai pas publié des rebuts. Ce sont vraiment des nouveaux titres, dont une collaboration avec un frérot. Ça me tenait à coeur de la partager.

C'est qui le frérot?
Slimane. On a démarré ensemble dans «The Voice», puis on a appris à connaître la notoriété ensemble. On s'est depuis lors épaulés, entraidés et plusieurs fois on a refait le monde jusqu'à tard. C'était génial de s'allier sur le titre «Demain j'arrête», qui est beau.

Demain, vous arrêtez quoi?
Pour Slimane, je suis quelqu'un de trop sympa, qui veut toujours tout donner à tout le monde. Il me dit que ça va m'user, me ruiner. Donc ce single, c'est un peu «demain j'arrête d'être trop gentil». Ce que je n'arriverai pas à faire puisque c'est dans ma nature.

À l'Arena, le public découvrira-t-il vos inédits?
On commence le show avec certains d'entre eux. C'est génial de voir la réaction des gens qui ne les connaissent pas. On adore jouer ces morceaux. Ils sont tellement frais que c'est le kif de les présenter et de les défendre.

On vous a déjà vu en festival. Là, vous serez en salle.
Ça n'a rien à voir. Le show est monté pour durer 1h50. Si on arrive à 2h10, on s'en fout. Désormais, avec mes musiciens, on fait moins les débiles sur scène qu'avant. On est plus dans la douceur et l'émotion. On prend notre temps.