Festival de la Cité

10 juillet 2018 16:01; Act: 10.07.2018 16:01 Print

Des pépites à découvrir en live sans bourse délier

par Julien Delafontaine - Le Festival de la Cité, du 10 au 15 juillet 2018 à Lausanne, accueillera Dope Saint Jude et Nadia Rose, rappeuses au succès international grandissant.

storybild

Dope Saint Jude (à g.) et Nadia Rose se sont déjà fait un nom dans leurs pays respectifs. (Photo: DR)

Une faute?

Le festival lausannois gratuit accueillera une multitude de concerts dans 18 lieux différents de la ville. Sur la scène du Grand Canyon, montée à côté du Palais de Rumine, deux live seront immanquables aux yeux de Vincent Bertholet, programmateur des musiques actuelles: celui de Dope Saint Jude, mercredi 11 juillet à 23h, et celui de Nadia Rose, vendredi 13 juillet à 0h30. «Elles sont toutes les deux dans la vingtaine et ont beaucoup de talent. Elles peuvent s'attendre à faire de très belles carrières à l'international», pense-t-il.

Le quadra ne les a encore jamais vues en concert. C'est le clip de «Skwod» qui l'a poussé à inviter la Britannique Nadia Rose, dont le premier disque, «Highly Flammable», est sorti en 2017. «Il est pêchu et festif, il m'a ultrascotché», confie-t-il. Quant à la Sud-Africaine, ce sont les propos de ses chansons qui l'ont convaincu: «Dope Saint Jude est une figure du mouvement queer. Elle a des paroles très crues, très engagées politiquement. Cela me touche.»

Si Vincent Bertholet est fier de faire découvrir ces pépites du rap aux Lausannois, il l'est tout autant pour la cinquantaine d'autres artistes, pop, rock, folk, jazz ou electro qu'il a programmés. «Nous n'avons pas les budgets pour rivaliser avec les cachets proposés par les grands festivals. Je dois donc faire mon choix parmi des découvertes. Et, cette année 2018, elles sont très prometteuses», se réjouit-il.

Festival de la Cité: Infos et programme complet sur www.festivalcite.ch