Rock

15 mai 2017 16:13; Act: 15.05.2017 18:15 Print

Forma fait rire grâce à ses «petits moments honteux»

par Julien Delafontaine - L'artiste vient de sortir un excellent premier EP, «J'ai menti». La jolie Valaisanne l'évoque avec une sacrée bonne humeur.

Une faute?

Après avoir terminé en 2016 ses études à la Haute Ecole de Musique de Lausanne en jazz, la chanteuse a décidé de changer de voie. Sur son 1er EP, Forma, 25 ans, balance du bon rock, avec des textes en français plein d'humour, de 2e degré et d'autodérision.

Qu'est-ce qui vous a donné envie de sortir «J'ai menti»?
A force de tourner avec plein de gens (ndlr: elle est notamment choriste pour Bastian Baker et elle joue avec Meimuna), j'ai eu envie de monter un truc à moi, qui me ressemble. Tu vois, par exemple, le simple fait de chanter en anglais, ce n'est pas moi. Là, je prends toutes les décisions.

Quand avez-vous commencé à écrire des morceaux?
J'avais 15 ans, mais c'était une sombre catastrophe. J'écrivais même en anglais. Quelle idée nulle! J'ai trouvé ma voie grâce à ces mauvaises expériences. Mon truc, c'est de faire des textes débiles en français. Une fois que j'ai su ça, l'inspiration est arrivée toute seule.

Les textes sont-ils autobiographiques?
Oui. «J'ai menti» m'est venu après avoir donné une excuse à la con aux potes pour ne pas sortir. Là, je viens de terminer «Je me suis perdue sur internet». Une nana veut faire ses paiements en ligne. Elle se rend compte, six heures après, qu'elle n'en a pas fait un seul. Elle a passé son temps à regarder de la merde sur YouTube. Je me sers de ces petits moments, un peu honteux, pour faire rire.

Vous avez monté un groupe autour de vous.
Oui. Ça s'est fait en six mois. Tout est récent. Avec mon caractère de merde, quand je décide de quelque chose, ça doit aller très vite.

Quand estimerez-vous que vous aurez atteint le succès?
Le jour où mes parents n’auront plus besoin de subventionner mes conneries! Je crois qu’ils commencent à en avoir marre alors là il faut que ça marche.