Gradur

08 décembre 2016 00:54; Act: 08.12.2016 01:03 Print

Il a repris sa casquette de rappeur pour ses fans

Gradur n'est pas l'homme d'un seul album. Sa seconde galette, «Where is l'album de Gradur», fait un tabac dans les charts.

storybild

L'artiste a été invité à devenir un chroniqueur de «TPMP». (Photo: universal)

Sur ce sujet
Une faute?

Le rappeur, 26 ans, a connu un succès fulgurant avec son 1er album, «L'homme au bob», disque d'or en quelques semaines. C'était début 2015. Depuis lors, Gradur est peu à peu retombé dans l'oubli. La sortie de sa mixtape «Sheguey Vara 2», sur laquelle il s'est essayé au chant, n'ayant pas convaincu.

L'artiste était-il une simple étoile filante du hip-hop francophone? La réponse est non. L'ex-militaire a sorti l'artillerie lourde pour revenir au sommet. Dans «Where is l'album de Gradur», il impressionne avec son flow fluctuant et ses textes sans concession. Un retour aux sources qu'a évoqué le Congolais avec booska-p.com. «Mes fans redemandaient du Gradur. C'est ce que je leur ai donné avec cet album», livre-t-il. Gradur a également justifié sa surprenante mixtape: «J'ai voulu montrer que j'étais capable de faire autre chose artistiquement.»

Aujourd'hui, le rappeur du collectif Sheguey Squaad savoure son retour sous les projecteurs. Ce d'autant plus qu'il sort d'une période trouble. «Je n'ai plus de manager, des gens en qui j'avais confiance m'ont volé et j'ai perdu ma page YouTube», avoue la boule de muscles, qui, toutefois, refuse de faire «la pleureuse» parce qu'il est «un homme».

(jde)