Concert pour la mer Morte

03 avril 2017 13:57; Act: 03.04.2017 14:40 Print

Jarre veut résister à «tous les Trump du monde»

Jean-Michel Jarre a choisi la monumentale citadelle de Massada, en Israël, comme toile de fond d'un concert destiné à alerter sur le danger couru par la mer Morte et à «résister» aux politiques de Donald Trump sur l'environnement.

JEAN-MICHEL JARRE - LIVE @ THE DEAD SEA - APRIL 6, 2017 from Artego Concept on Vimeo.

Sur ce sujet
Une faute?

Jeudi soir et jusqu'à l'aube, le pape de l'electro grand public cherchera à éveiller les consciences à «l'urgence de sauver la mer Morte», dit-il dans un entretien accordé à l'AFP. Le lac salé partagé entre Israël, la Jordanie et les Territoires palestiniens baisse de plus d'un mètre tous les ans. A ce rythme, l'une des grandes merveilles de la nature pourrait avoir disparu d'ici à 2050, s'alarment les experts. L'assèchement a commencé dans les années 1960 avec l'exploitation économique par les pays riverains des eaux du Jourdain, principale source d'approvisionnement de la mer Morte.

Jean-Michel Jarre, ambassadeur de bonne volonté de l'Unesco, veut «faire prendre conscience au monde» du péril. L'allure juvénile malgré ses 68 ans, il évoque l'oxygène manquant à la mer Morte, allusion à son album le plus connu, «Oxygène». Il a choisi l'un des sites les plus remarquables de la région, au pied de la citadelle de Massada, haut lieu de la mémoire juive juché au sommet d'un plateau rocheux et dominant la mer Morte et le désert environnant.

Selon l'historien Flavius Josèphe, contemporain de la chute de la forteresse, les 960 zélotes juifs assiégés par les légions romaines en l'an 73 après J.-C. ont préféré se suicider collectivement plutôt que de se rendre. Le site de Massada a été inscrit en 2002 au Patrimoine mondial par l'Unesco. «Je veux que la mer Morte, comme Massada, fasse partie du patrimoine mondial de l'Unesco», dit Jean-Michel Jarre, venu surveiller les travaux de construction de la scène et des tribunes avant d'entamer les répétitions.

«Cette région appartient à l'humanité... ça nous concerne tous sur le plan de l'humain, nous devons faire le maximum pour préserver cet endroit», ajoute le musicien.

«Toucher le plus grand nombre»

Jean-Michel Jarre, très prolifique avec trois albums en un an et demi, est un habitué des superproductions musicales en extérieur mêlant musique électronique, jeux de laser et pyrotechnie. Il avait rassemblé 2,5 millions de personnes lors d'un concert à Paris à l'occasion de la Fête nationale en 1990, puis 3,5 millions à Moscou en 1997. Quatre fois record Guinness du nombre de spectateurs, il a voulu cette fois un spectacle «intime», précisément par respect pour l'environnement.

Seules 10'000 places sont disponibles. Elles se sont vendues dans le monde entier, entre 120 et 720 euros, dit la directrice artistique israélienne du spectacle Alessandra Juran, qui va réaliser le film du concert, destiné à être diffusé courant 2017 sur la toile. Jean-Michel Jarre compte en effet «toucher le plus grand nombre possible de gens», car il regarde au-delà des rives desséchées de la mer Morte.

«Pour moi, la raison d'être de ce projet est de faire prendre conscience au plus grand nombre de l'urgence de s'occuper de la Terre dans son ensemble», déclare-t-il. «Ce concert contribuera, je l'espère, à organiser la résistance contre tous les Trump du monde», déclare-t-il, inquiet du désintérêt du président américain pour l'écologie.

Depuis son investiture, M. Trump a donné son feu vert à la construction de l'oléoduc controversé Keystone XL, auquel son prédécesseur Barack Obama avait mis son veto au nom de la lutte contre le réchauffement. Il a déposé un projet de budget sabrant dans la quasi-totalité des fonds alloués à ce combat. Il vient de signer un décret pour le renouveau de l'industrie du charbon. Le programme de Jean-Michel Jarre est composé de performances de DJ et musiciens français et israéliens, avec deux participations du compositeur lui-même, le concert devant se terminer au lever du soleil vendredi.

«Nous allons utiliser les moyens les plus modernes dans ce domaine pour ce spectacle qui va être festif pour les personnes présentes et pour ceux qui le verront en différé ou dans le film», promet-il.

(20 minutes/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Albinet le 03.04.2017 14:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Contrat de nettoyage

    Il dit qu'il va préserver le site!! Ironie du sort lors de son concert au Caire devant les pyramides les tribunes en échafaudages sont toujours en place... et toutes rouillées, depuis combien de temps?

  • Casual D le 03.04.2017 14:26 Report dénoncer ce commentaire

    Un peu de diversité svp

    Pour la mer morte OK, il est vrai que le tourisme dégrade les rivages. Mais contre Trump ? Quel originalité... Il y a une tonne de pays aux alentours à donner des leçons.

  • Clasher le 03.04.2017 14:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Résultat zéro.

    Ok, c'est très bien de vouloir défendre l'environnement. Mais je ne sais pas trop si faire hurler les platines sauvera la planète ; combien de bobos qui se trémousseront sur ces musiques font leur beurre avec l'exploitation de la Mer Morte ? Il y a fort à parier qu'on fera de beaux discours, qu'on gigotera bien, qu'on sirotera quelques cocktails avant de rentrer chez soi et de recommencer le lendemain "business as usual". C'est la même chose ici après chaque manifestation en faveur de l'environnement, on est tous pareils . On racontera plus tard à ses amis combien on est héroïque et conscientisé d'avoir assisté à ce concert. Parler de Trump là-dessus, alors qu'il n'a rien à voir avec l'exploitation de la Mer Morte, ça rend la chose encore plus héroïque....

Les derniers commentaires

  • fred k. le 03.04.2017 19:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    hypocrisie publicitaire

    est ce qu'il résiste à tous les maduro, UN, zaiping, castro etc?

  • zippo28 le 03.04.2017 19:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    perplexe

    je reste perplexe sur la façon qu'a JMJ à faire ça pub en impliquant le président Trump, surtout en sachant que la cause principale de l'assèchement de la mer Morte est jourd'hui dû à l'écoulement du Jourdain, principale source d'approvisionnement en eau douce, est largement détourné à des fins agricoles et les usines de production de sel sont aussi une cause importante d'évaporation de l'eau, et qu'une étude payé par la Jordanie, la Palestine, Israël et es États unies pour détourner les eaux de la mer rouge sur 180 kms et alimenter la mer Morte à était lancé...

  • Ah lala le 03.04.2017 19:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pathétique

    récupération pathétique... il se fait vieux, il ne devrait faire que de la musique!

  • Michel Robert le 03.04.2017 17:54 Report dénoncer ce commentaire

    La mer morte n'en finit pas de mourir

    Si tu vas en Palestine, ce serait préférable de faire un concert contre l'occupation juive de ce territoire. Aucun rapport avec Trump

  • Sheila Diarhée le 03.04.2017 17:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais mdr

    Pour info, Jean Michel Jarre a produit ses propres sons. Il a fait des concerts en live. Un pionnier de la musique électronique Et Avec des mélodies. Donc de la vrai musique. Il ne se contente pas juste d'enchaîner deux disques comme certains le prétendent sur ce forum. ;-) Aujourd'hui la musique électronique est accessible à tous "super j'ai enchaîné deux boucles donc je suis musiciens". Rappelons qu'en 1980 les synthétiseurs n'étaient pas accessible à tous le monde et que beaucoup planaient sur ce genre de musique.