Pop

17 octobre 2019 07:25; Act: 17.10.2019 07:25 Print

L'opération à coeur ouvert en musique de Mika

par Fabien Eckert - Avec le très personnel album «My Name Is Michael Holbrook», le chanteur revient en force après une longue absence.

storybild

L'artiste sera à voir à lArena de Genève le 21 novembre 2019. (Photo: AFP/Guillaume Souvant)

Sur ce sujet
Une faute?

Le chanteur américano-libanais semblait n'avoir jamais quitté le monde de la musique. Merci à ses six saisons dans «The Voice» sur TF1. Reste que Mika n'avait plus sorti de nouveaux titres depuis «No Place in Heaven», sorti en 2015. C'est dire si «My Name is Michael Holbrook», son nom au civil, était attendu des fans, qui pourront entendre l'artiste s'y livrer comme jamais.

«J'ai perdu quatre personnes durant l'écriture de cet album, et ma mère est tombée malade (ndlr: elle a une tumeur au cerveau). Avant, je cachais ce genre de choses. Par pudeur. Je croyais – à tort – que les gens bien éduqués ne s'épanchent pas sur ce qu'ils traversent», a expliqué Mika, 36 ans, au site 7sur7. On entend d'ailleurs sa maman sur «Tiny Love Reprise», qui clôt l'album: «J'aime la fragilité de sa voix, son intonation imparfaite et ce vibrato large. Elle m'a dit un truc très dur: «Si tu parles de moi avec tristesse, je ne te pardonnerai jamais.» Mes chansons sont douces, mais je ne suis pas dans le pathos, c'est un album joyeux.» Joyeux, le disque l'est à coup sûr, même si Mika a «beaucoup pleuré» pendant qu'il le concevait: «J'ai été très triste. Des choses avaient besoin de sortir pour revenir à des trucs plus colorés. J'ai arrêté d'être dans le contrôle, de chercher à tout prix à créer la mélodie qui plaise aux gens. J'ai lâché prise.»

L'homme a également écrit «Paloma», en hommage à sa soeur malade qui a failli perdre la vie lors d'un accident, en 2010. En revanche, pas de trace de son papa: «Notre relation a toujours été délicatement complexe. Nous n'avons jamais été en conflit, mais il y a eu une forme de distance. Il a toujours été présent. Je le respecte énormément.»