Glastonbury

01 novembre 2019 21:39; Act: 02.11.2019 10:14 Print

La venue de Kanye West en a rendu fou certains

La coorganisatrice de Glastonbury se souviendra toute sa vie de l'édition 2015 du festival.

storybild

L'Américain s'était produit au festival britannique le 27 juin 2015. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans le livre qui célèbre les 50 ans de Glastonbury, son auteure Emily Eavis, qui est également coorganisatrice du festival britannique, évoque la programmation de Kanye West en 2015. «Les critiques que nous avons essuyées cette année-là étaient plutôt extrêmes. J'ai reçu des menaces de mort», se souvient-elle. A l'époque, le nom du rappeur sur l'affiche avait déplu à un grand nombre de festivaliers. Une pétition avait été lancée pour faire annuler ce concert et avait été signée par plus de 135'000 personnes. Elles estimaient qu'inviter Kanye West était faire insulte aux fans de musique. «Tu ne peux pas plaire à tout le monde. Reste que les critiques m'ont semblé un peu dures, ce d'autant plus que nous étions convaincus d'avoir engagé l'un des artistes les plus excitants et les plus novateurs de sa génération», explique-t-elle.

Dans le bouquin, Emily Eavis, 40 ans, fait une autre confidence qui ne manque pas de piquant: Prince a accepté en 2013 de se produire à Glastonbury avant de revenir sur sa décision, quelques jours plus tard. «Il a changé d'avis après qu'un tabloïd a lancé une rumeur sur sa venue. Les avocats de Prince ont cru que nous avions vendu la mèche pour assurer notre publicité. Ce que nous n'aurions jamais fait. Chaque année, des journaux titrent sur des gros noms chez nous juste pour faire le buzz», déplore-t-elle.

(jde)