Nyon (VD)

11 septembre 2019 17:51; Act: 12.09.2019 09:20 Print

Le Paléo sera presque méconnaissable en 2020

par Fabien Eckert - Le festival va revoir en bonne partie son urbanisme à cause des travaux sur la ligne de train voisine. Tour d'horizon des changements.

Sur ce sujet
Une faute?

C'est presque un nouveau festival qui ouvrira ses portes le 21 juillet 2020. La scène des Arches et celle du Détour vont disparaître tandis qu'une nouvelle va sortir de terre dans un champ situé au nord de l'actuel terrain et inoccupé jusqu'alors. Le chapiteau du Village du monde sera également orienté différemment.

«C'est un changement marquant pour le festival. Le premier d'une aussi grande envergure depuis notre déménagement de Colovray sur la plaine de l'Asse en 1990. Il nous a été imposé par les travaux sur la ligne de train Nyon- Saint-Cergue-Morez. Un dépôt va être construit sur une zone technique du festival», détaille Daniel Rossellat, directeur du Paléo. Si, de prime abord, ce changement ne l'a pas enchanté, le Vaudois y a vu, par la suite, «une opportunité pour évoluer et offrir une meilleure expérience aux festivaliers et ce même si nous avions nos habitudes et nos repères.» Concrètement, l'open air va disposer de 10% de surface au sol en plus. Il n'augmentera pourtant pas sa capacité d'accueil, un peu plus de 38'000 festivaliers par jour: «Les gens seront plus à l'aise. Ils auront plus de place. Nous n'avons pas peur du vide.» A l'actuel emplacement de la scène des Arches s'installera un «espace thématique» avec de la musique et une déco qui seront propres à ce lieu. «Rien n'est encore clairement défini. Ce sera peut-être un festival dans le festival. Une sorte du Village du monde bis», glisse Rossellat. Il affirme toutefois que l'offre des concerts ne sera pas réduite en dépit de la «perte» du Détour.

Le nouveau terrain se présentera ainsi en 2020:

Pas d'impact sur le prix du billet

Financièrement parlant, l'investissement est important pour l'événement, dont le budget se montait à 27 millions de francs pour l'édition 2019. Il va dépenser 850'000 fr. pour ce changement et il en coûtera 400'000 fr. chaque année pour faire fonctionner cette nouvelle zone. «C'est clair, on va devoir faire des efforts budgétaires particuliers en 2020. Reste qu'il n'y aura pas d'impact sur le prix du billet. Ces investissements sont couverts par les réserves constituées par les éditions bénéficiaires du Paléo», détaille Daniel Rossellat qui précise que le déménagement de 1990 avait coûté 1,5 million de francs.