Verbier (VS)

01 décembre 2019 22:36; Act: 02.12.2019 08:25 Print

Le Polaris Festival voit l'avenir sans trembler

par J.Delafontaine/F.Eckert - Le festival de musiques électroniques qui s'est tenu à Verbier (VS) du 28 novembre au 1er décembre 2019 a fait un carton.

Les cinq scènes de Polaris (samedi 30 novembre 2019)
Sur ce sujet
Une faute?

Le Polaris, doté d'un budget de 1 million de francs, a attiré 12'000 personnes. Les quatre jours ont affiché complet. «On est superheureux. Financièrement, on sera dans le positif. On va pouvoir développer le festival pour les années à venir», se réjouit Raphaël Nanchen, coorganisateur. Le Valaisan souhaite que dans le futur il y ait plus de zones couvertes autour de la scène principale, montée sous un gigantesque dôme sur le golf. Il aimerait aussi développer un «village de stands» pour offrir davantage d'âme.

Côté sécu, aucun incident n'est à signaler. Seul coup de chaud: le tremblement de terre qui a secoué la région dans la nuit du vendredi 29 novembre 2019. «Des ingénieurs sont venus vérifier toutes les structures avant la réouverture de la tente au public le samedi. Heureusement, rien n'avait bougé», explique Raphaël Nanchen.

Le meilleur du Polaris 2019 en images

Retour vers le futur!
Les DJ de house, un style pourtant daté, ont marqué les festivaliers de la 5e édition du Polaris. C'est bien connu: dans la musique, tout est cyclique. Le Polaris 2019 l'a encore prouvé. La house, qui a connu son heure de gloire dans les années 1980 et 1990, a fait un retour remarqué lors de l'événement électronique valaisan. «On avait senti que ce courant revenait fort et qu'il serait tendance. On a misé sur les bons chevaux pour cette 5e édition», se félicite Mirko Loko, programmateur et coorganisateur.

Le Vaudois relève que de plus en plus de jeunes DJ, à l'image de LB aka Labat, s'intéressent de près à ce style. Le bidouilleur français de 25 ans s'est d'ailleurs produit au Polaris avec de vieilles machines analogiques et des sons gravés sur des disques ZIP, dont la production a cessé en 2005.

Dernier point de satisfaction: la house, chaleureuse et dansante par nature, a filé la banane au public. «Ça m'a fait tellement plaisir de voir tous ces sourires. Et grâce à cette ambiance, les bars ont cartonné», ajoute Mirko. Sans en dire davantage, il glisse qu'il a déjà sa petite idée sur la tendance musicale de 2020.

LB aka LABAT

Bad buzz ou coup de pub?
Carl Craig, 50 ans, s'est fait allumer sur la Toile après avoir livré un set surréaliste et inaudible de trente petites minutes, le 29 novembre 2019. Son show était diffusé en streaming sur Boiler Room. Le pionnier de la techno aurait en réalité orchestré son coup. «Il désirait faire le buzz et cela a bien fonctionné», a justifié le festival. En tout cas, avant d'être supprimée, la vidéo de l'Américain aura suscité la curiosité: plus de 100'000 vues en moins de 24 heures.

L'AFFICHE 2019
Jeudi 28 novembre: Who, Ngoc Lan, Mirko Loko, Glenn Underground, Terrence Dixon, Anthony Naples, Antal, Omar S., Who, Laolu vs DJ Reas, La Récré, Raphael Carrau.
Vendredi 29 novembre: Princess P., Waajeed, Carl Craig pres. Paperclip People, Audrey Danza, D. Tiffany, Château Flight, Floating Points, Joe Claussell, Seth Troxler, Leo, Anthony Naples, Hatari, Jordon Day & Ryan Ingleby, Ethan McNamara, Nicolas Lutz, Puma, La Forêt.
Samedi 30 novembre: Jamira Estrada, Boo Williams, LB aka Labat, Lea Lisa, Boo Williams, Glenn Underground, Waajeed, Bambounou, Carl Craig vs Mirko Loko, Sacha Yonan, Princess P., Paquita Gordon, Eve, Oscar Conway, Quest, DJ Masda, Binh, Frank Spirit.
Dimanche 1er décembre: Palms Trax, Kerri Chandler, Jayda G, Honey Dijon, La Main Mise, Willow, Javier Goldin, Les Points, Chin.

Polaris Festival
Verbier (VS). Infos: www.polarisfestival.ch