Musique

16 février 2020 16:46; Act: 16.02.2020 17:53 Print

Le chanteur folk Graeme Allwright n'est plus

Graeme Allwright, décédé à 93 ans, avait adapté en français des chansons d'artistes américains.

storybild

Une photo de Graeme Allwright en 1978. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le chanteur français d'origine néo-zélandaise Graeme Allwright, connu notamment pour avoir adapté de nombreuses chansons d'artistes folk américains en français, est décédé dimanche à l'âge de 93 ans, a annoncé sa famille à l'AFP.

«Il est décédé cette nuit, dans la maison de retraite où il résidait depuis une année», en Seine-et-Marne, a déclaré sa fille Jeanne Allwright. «C'était un chanteur engagé pour la justice sociale, un chanteur un peu hippie en marge du show business qui a refusé des télés. Il a chanté jusqu'au bout, il a adoré être sur scène», a expliqué l'un de ses fils, Christophe Allwright.

(«Il faut que je m'en aille»)

Répertoire contestataire

Né en Nouvelle-Zélande en 1926, Graeme Allwright commence sa carrière comme acteur en Angleterre après la Seconde Guerre mondiale, avant de s'installer en France en 1948. Il n'entamera une carrière de chanteur qu'à près de 40 ans, avec un premier disque en français en 1965 baptisé «Le trimardeur», adapté du «protest singer» Pete Seeger.

Son répertoire contestataire, antimilitariste et profondément humaniste résonne avec les aspirations de la jeunesse française de l'époque. «Petites boîtes» (adaptation de Malvina Reynolds), «Jusqu'à la ceinture» (Pete Seeger), «Qui a tué Davy Moore?» (Bob Dylan), «Johnny» (texte original) et surtout «Le jour de clarté» (Peter, Paul & Mary), son plus grand succès, deviennent des hymnes de Mai 68.

(«L'étranger»)

Père de quatre enfants

Dans les années 1970, il adaptera de nombreuses chansons du Canadien Leonard Cohen, dont «Suzanne». Il est aussi connu pour avoir écrit en 1968 la chanson de Noël pour enfant «Petit Garçon», version francophone d'«Old Toy Trains» de Roger Miller, ou encore «Sacrée Bouteille» (d'après »Bottle of Wine« de Tom Paxton). Il alterne ensuite voyages et retours sur scène, où il continue à se produire jusqu'en 2015.

En 2010, l'Académie Charles Cros lui décerne un «grand prix in honorem» pour l'ensemble de sa carrière. Il était père de quatre enfants, Nicolas, Christophe, Jacques et Jeanne.

(«Sacrée bouteille»)

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean-Claude le 16.02.2020 17:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Adieu à un homme merveilleux.

    le chanteur aux pieds nus. Un interprète extraordinaire qui a enchanté toute ma vie. Repose en paix Graeme.

  • Jo51 le 16.02.2020 17:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au revoir Graeme

    Enchante les anges

  • jdB le 16.02.2020 17:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    simplement,

    Ces quelques mots, merci pour tes chansons, entre autre, jolie bouteille sacrée bouteille...

Les derniers commentaires

  • maître Capello le 17.02.2020 22:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mettre capello

    guitare coupe neige prend garde porte cheval arbre figure alcool

  • JMM le 16.02.2020 23:35 Report dénoncer ce commentaire

    Tellement fort

    Dans la nuit de samedi à dimanche, deux heures durant, j'ai écouté et regardé des enregistrements de lui. Une nuit blanche de nostalgie. Quelle incroyable coïncidence. Sans le savoir, je le prenais par la main. Et lui tenait la mienne. Repose dans un jardin de paix.

  • OK Boomer le 16.02.2020 23:15 Report dénoncer ce commentaire

    Seuls les programmateurs radio...

    Apparemment, il n'y a que les programmateurs radio qui ne connaissaient pas ce grand chansonnier, qui avait ce don si rare de transposer en un français limpide des textes anglophones forts et engagés, sans rien perdre de leur substance et de leur humanisme. Il est vrai que depuis les années 70, la "langue crétine" chantée par Anne Sylvestre a fait dans la chanson françaises des ravages inrattrapables.

  • yepyep le 16.02.2020 22:41 Report dénoncer ce commentaire

    au delà

    de Charles Aznavour j'ai de la peine à cnnaitre

    • Fred le 17.02.2020 04:48 Report dénoncer ce commentaire

      Normal...

      si on est un mouton et qu'on s'arrête au commercial.

  • Tristesse le 16.02.2020 22:02 Report dénoncer ce commentaire

    Un chanteur aux mots éternels

    Ses chansons, à son image sont générosité, simplicité, humour et humanisme. Il choisissait ses mots avec une inspiration d'autant plus admirable que le français n'était pas sa langue natale. Il fait partie de ces chanteurs comme Brassens ou Brel, qui laissent un peu d'eux-mêmes en vous quand vous les écoutez et vous vous sentez devenir meilleur. J'espère que Graeme Allwright prend sa guitare avec lui, mon père sera heureux de le retrouver.