Gesaffelstein

29 avril 2019 11:15; Act: 29.04.2019 11:15 Print

Le noir le plus noir du monde pour un live brillant

par Fabien Eckert - Gesaffelstein s'est produit au Coachella en avril 2019 avec une technologie inédite. On lève un coin du voile sur la scénographie .

storybild

L'artiste, 31 ans, était habillé par un costume réalisé par Balmain. (Photo: AFP/Frazer Harrison)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Lyonnais est surnommée le Prince noir de la techno. Mais, là, il a repoussé les limites de la noirceur et pas à cause de sa musique. C'est le décor utilisé lors de ses live au Coachella en avril 2019 qui a en mis plein les yeux. Ou plutôt pas du tout puisque que Gesafflestein a utilisé du Vantablack, le noir le plus noir du monde, pour peindre un monolithe haut de neuf mètres installé derrière lui.

Le producteur du show, Matthias Leullier, a expliqué à theverge.com que le Vantablack «effaçait» toutes les aspérités visibles d'une surface tout en absorbant la lumière: «Ça rend les objets peints de la sorte déconcertants pour le cerveau. Un de nos ingé son a d'ailleurs perdu l'équilibre après s'être retrouvé nez-à-nez avec le monolithe.» Un des cadres de la société britannique qui développe le Vantablack, a abondé: «L'humain a l'habitude d'être dans la pénombre de sa chambre à coucher quand il dort. Son oeil ne connaît toutefois pas la noirceur absolue. La perception de la profondeur est mise au défi.» Le costume de Gesaffelstein, lui, n'était pas de la même «couleur». Il était aussi noir, mais un noir réfléchissant. «On voulait quelque chose qui réponde au Vantablack, a ajouté Manu Barron, manager du DJ. Cette brillance au premier plan, ça souligne la différence.»

Cette débauche de moyens a un coût, très élevé. «Mais ça en vaut clairement la peine», a assuré l'équipe du Français sans donner de montant. Le DJ partira sur les routes américaines dès l'automne 2019 avec cette scénographie.