Cérémonie

27 janvier 2012 01:33; Act: 27.01.2012 10:02 Print

Le rap romand reçoit ses récompenses

par Fabrice Aubert - La deuxième édition des RepreZent Awards s’est déroulée jeudi 26 janvier 2012 à Lausanne. Genève a fait forte impression avec le groupe Negrociateurs et le rappeur Eriah qui ont tous deux remporté deux trophées.

Une faute?

Les activistes du milieu hip-hop romand, et son public, avaient rendez-vous jeudi soir 26 janvier 2012 au D! Club de Lausanne. Le site de rap RepreZent.ch décernait pour la deuxième année consécutive ses prix récompensant les meilleurs artistes de l’année passée, soit 2011.

Des prétendants qui, cette fois, avaient été nominés et élus par Stress, Just One (producteur de Sens Unik), Baby Blu (animateur de «Downtown Boogie» sur Couleur 3), Macro et Nono (Stereotype.ch) et Colt Seavers, responsable de RepreZent.ch.

Une rencontre physique
Les lauréats se sont succédés sur scène pour récupérer leurs trophées: une cassette dans un socle en plâtre. «En plus d’offrir un peu de médiatisation au rap romand, le but des RepreZent Awards est de réunir tous ses activistes dans une seule soirée pour permettre aux gens de se rencontrer, explique Colt Seavers, à l’issue de la cérémonie. Beaucoup de gens se connaissent sur internet mais n’ont jamais l’occasion de se rencontrer.»

Un message qui ressort également des discours de plusieurs lauréats de la soirée comme Mark Angélil qui incitait le public à «aller au contact des gens dans la rue et ne pas rester sur Facebook». Même son de cloche venant de Mans1: «Cette soirée est vraiment bien parce qu’on n’est pas devant nos écrans. On peut se rencontrer. Il faut vivre le plus de moments vrais comme celui-là.»

Genève met la pression
Les grands gagnants de cette cérémonie viennent de Genève: le groupe Negrociateurs a reçu les prix de «Mixtape de l’année» et «Groupe de l’année» alors qu’Eriah a été nommé «Artiste de l’année» et récompensé pour son titre éponyme élu «Chanson de l’année». «Ça fait plaisir, c’est une forme de reconnaissance», déclarait ce dernier en loges à la fin de la soirée.

Mais la cité de Calvin n’est pas la seule à avoir vu ses rimeurs se distinguer. Le prix du «Meilleur texte» est revenu à Sim’s, rappeur jurassien venant de Porrentruy. «On s’en fiche d’où les gens viennent ou de leur code postal, on est tous là pour l’amour du hip-hop», lançait-il au moment de recevoir son prix. Quant au DJ de l’année, il venait lui de Bienne en la personne de Ker.

Des producteurs romands qui s'internationalisent
Notons encore que le Lausannois Jay Fase, membre du collectif MXX, a reçu pour la deuxième année consécutive le prix de «Meilleur producteur». En plus de ses collaborations avec des artistes suisses, il a travaillé avec, entre autres, la Fouine, Booba et Soprano. En recevant son trophée, il a assuré qu’il serait à la même place dans une année!

Enfin, le producteur vaudois Chief s’est vu remettre un «RepreZent d’honneur». Il est, en effet, l’un des rares musiciens de hip-hop romand à avoir travaillé avec des artistes américains et anglo-saxons.

PALMARES COMPLET
Clip de l’année
Mark Angelil pour Nel’B – Ce Truc
Texte de l’année
Sim’s – Qu’Ils M’Entendent (JU)
Chanson de l’année
Eriah – E.R.I.A.H (GE)
Dj de l’année
Ker
Artiste underground
Mans1 (GE)
Mixtape rookie
BES – Rixtape (VD)
Mixtape de l’année
Negrociateurs – Du Vice A La Prière (GE)
Album de l’année
Basengo – Ground Zero (GE)
Producteur de l’année
Jay Fase (VD)
Rookie de l’année
Nestor (GE)
RepreZent d’honneur
Chief
Groupe de l’année
Negrociateurs (GE)
Artiste de l’année
Eriah (GE)