Mija

27 février 2020 20:21; Act: 27.02.2020 20:21 Print

Virage à 180 degrés pour une célébrité des platines

D'ordinaire survoltée, Mija a dévoilé «Desert Trash». Surprise, ce premier album contient des titres très calmes.

storybild

En 2020, Mija défendra son album sur scène avec un groupe. (Photo: Quinn Tucker)

Une faute?

Mija est une célèbre DJ. Elle est connue pour jouer des sets violents, montés avec un mélange détonnant d'EDM, de house, de trap ou encore de dubstep. On se souvient d'ailleurs que sa carrière a explosé à l'international après un incroyable coup de chance en 2014, au Bonnaroo Festival (USA). Alors que l'Américaine était en train de mixer, Skrillex qui passait par là par hasard est tombé sous le charme de sa musique et l'a rejointe derrière les platines. Les deux artistes ont alors livré un b2b d'anthologie, aujourd'hui encore très écouté sur SoundCloud ou MixCloud.

Ce que l'on sait moins, c'est qu'Amber Giles, son vrai nom, est aussi musicienne et chanteuse. C'est sous cette double casquette qu'elle a sorti «Desert Trash», son premier album. Les 13 titres de la galette sont très calmes, à peine teintés de sons house et drum'n'bass. Un virage dans l'ambient que l'artiste de 27 ans a expliqué sur les réseaux sociaux. «J'ai ressenti le besoin de sortir de ma zone de confort et de me lancer dans quelque chose qui sera un catalyseur pour mon développement artistique. J'ai écrit cet album en me débarrassant de tout excès, en me concentrant sur ce qui compte vraiment pour moi: l'expression de soi, la réalité et l'histoire».

On signalera que pour ce disque, Mija a reçu l'aide de prestigieux artistes. Les DJ Gammer et Ryan Forever, David Sitek de TV on the Radio, le guitariste JR Slayer et Thijs de Vlieger du trio Noisa ont coécrit des titres. 

(jde)