Pop

11 décembre 2019 20:44; Act: 11.12.2019 20:44 Print

The Weeknd, plus actif que jamais sur tous les fronts

par Fabien Eckert - La fin de l'année est chargée pour le Canadien: deux singles, une folle performance à la télé, une pub et du cinéma.

storybild

L'artiste de 29 ans a fait ses premiers pas d'acteur pour le cinéma. (Photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

Le chanteur s'était fait très discret depuis plus d'un an et la publication, en mars 2018, de l'EP «My Dear Melancholy». Son dernier album en date, «Starboy» remonte, lui, à novembre 2016. C'est dire si les fans de The Weeknd piaffaient d'impatience. Ils ont été servis. L'homme a sorti coup sur coup deux singles: «Heartless» et «Blinding Lights». Le deuxième, qui figure parmi les meilleures ventes romandes de la semaine, a servi de bande originale à une pub mondiale du constructeur Mercedes Benz.

Quant à «Heartless», sa promo a été assurée par un clip bien barré tourné à Las Vegas et par une performance hallucinante qui a confirmé le côté showman de The Weeknd, le week-end passé dans le «Late Show». L'animateur, Stephen Colbert, a d'abord annoncé la chanson, avant que la caméra ne se déplace en coulisses pour aller filmer la star. On a alors assisté à une incroyable déambulation le long d'un dédale de couloirs, dans un décor mouvant gigantesque. Un plan-séquence bluffant.
«C'était étourdissant. Merci au «Late Show» de nous avoir permis tant de folie», a sobrement commenté The Weeknd sur Instagram, qui ne donne pratiquement jamais d'interview, après sa prestation télévisée.

Cette performance pourrait bien faire date, tout comme les premiers pas d'Abel Tesfaye (son vrai nom) au cinéma. Le Canadien est en effet à l'affiche dès le vendredi 13 décembre 2019 aux États-Unis de «Uncut Gems», thriller des frères Safdie, avec Adam Sandler. Même s'il n'y joue qu'un petit rôle, il se pourrait bien que sa prestation, plutôt convaincante selon les médias américains, lui ouvre les portes du septième art.