Hip-hop

14 mars 2019 20:42; Act: 14.03.2019 20:42 Print

Une volée d'insultes qui font marcher les affaires

Yelawolf et Post Malone se sont clashés sur les réseaux sociaux. Leur score de streamings a pris l'ascenseur.

storybild

Post Malone a répondu sur Twitter aux attaques de Yelawolf. (Photo: AFP)

Une faute?

Il n'y a pas qu'en France que les rappeurs font le buzz en se faisant une guéguerre sous les yeux des internautes. À l'image de Booba et Kaaris, Post Malone et Yelawolf se livrent ainsi une âpre bataille.

Tout est parti du freestyle «Bloody Sunday» publié par l'artiste originaire de Gadsden (Alabama) sur YouTube. Yelawolf y lançait: «Je m'attaquerais bien à Post Malone, mais il ne sait même pas rapper. Arnaqueur, copieur, voleur! Mec, tu es ma semence, le mulet dans le gang. Je t'emmerde, juste pour voir si tu réponds.» Ce que le New-Yorkais n'a pas manqué de faire peu après, sur Twitter. «Yelawolf est un ringard. Ce message est le seul soutien que je puisse offrir à son album. Yelawolf, montre-moi ta liste de calmants, s'il te plaît, et tiens-moi au courant quand tu te seras décidé à faire de la bonne musique», a réagi Post Malone.

Ce clash, qui n'est certainement pas terminé, a eu comme effet de doper instantanément le nombre d'écoutes des deux rappeurs rivaux sur les plateformes de streaming. Les flux pour les albums «Beerbongs & Bentleys (Republic)» de Post Malone et «Trial by Fire» de Yelawolf ont ainsi augmenté de quelque 10%, selon la presse spécialisée américaine.

(jde)