Vaud

23 juillet 2018 19:16; Act: 23.07.2018 20:16 Print

L'artiste Wyclef Jean en visite surprise à Lausanne

par Frédéric Nejad Toulami - L'ancien chanteur et guitariste des Fugees a participé à une émission radio au bord du lac Léman lundi après-midi. Les convives ont eu droit à deux morceaux de musique live.

Une faute?

«Just got off the plane, coming from Georgia, on the beach in Switzerland» (Je viens de sortir de l'avion, arrivant de Géorgie, sur la plage en Suisse). Assis face au micro, guitare sèche en main, Wyclef Jean a entonné la célèbre chanson No woman no cry par ces paroles, lundi après-midi à la Jetée de la Compagnie, au sud de la capitale vaudoise. Face à un public parsemé de privilégiés étonnés, l'artiste américain a créé la surprise en participant quasi à l'improviste à une émission de la radio Couleur 3 au bord du lac Léman, alors qu'il est de passage en Suisse romande.

«Mon compère Mike m'a annoncé aujourd'hui-même qu'il se pourrait bien qu'un invité spécial passe dans notre émission, explique Franck Matter. Quand il m'a parlé de Wyclef Jean, je ne voulais pas le croire.» Par ses réseaux d'amitié, l'animateur et chanteur Mike (Michel Ndeze) a non seulement appris l'arrivée de la vedette à Lausanne ce lundi, mais il est parvenu à l'attirer à Bellerive dans leur émission estivale «Toutouyoutour».

«J'aime bien ce coin»

Vêtu d'un survêt' à capuche noire et de sandales, l'ancien chanteur et guitariste des Fugees a donné une interview, salué les gens, et s'est laissé prendre en photo. Il s'est ensuite assis et une jeune femme lui a passé une guitare. Wyclef Jean a interprété deux titres (No woman no cry et Maria). Il avait déjà joué en concert en Suisse romande, mais dans un contexte plus officiel, soit au Montreux Jazz Festival, en 2009 puis en 2013. Ainsi qu'aux Docks de Lausanne en 2015.

Producteur (pour Santana et Shakira), l'artiste s'est encore prêté au jeu des séances photos avec le public puis s'est tenu, seul, face au lac et aux Alpes ensoleillés quelques secondes avant de partir. Combien de temps reste-t-il dans la région? «Environ deux jours, nous répond-il. J'aime bien ce coin. D'ailleurs je vais peut-être aller me baigner après.»