Gourmandise

27 décembre 2019 08:53; Act: 27.12.2019 09:42 Print

La fin parfaite d’un repas de fête: de bons fromages

par Romain Wanner - Voici tout ce qu’il faut savoir pour composer un plateau varié et savoureux.

storybild

L'important n'est pas le nombre de fromages, mais plutôt leur qualité. (Photo: iStock)

Une faute?

Le fromage, ça peut aussi bien être un moment incontournable du repas qu’un instant vite oublié. Cela dépendra de plusieurs facteurs. Voici le guide, ultime, pour composer son plateau. Quels fromages choisir? Comment les servir? Vous saurez tout au bout de ces quelques lignes. Ce n’est pas une science exacte, bien sûr! Toutefois, il est possible de s’inspirer de quelques conseils pour bien s’en sortir.

La première erreur à ne pas commettre, c’est de surcharger le plat de douze sortes différentes. Pour une belle tablée, quatre ou cinq beaux morceaux suffisent. Il faut bien sûr alterner les types de pâtes (dures, persillées, molles). Une pâte molle, deux pâtes dures et une pâte persillée, par chez nous, c’est un ticket souvent gagnant! Attention à bien se rappeler des noms dece que vous servez. C’est important, dans le fromage.

Pour le service, sachez que ça ne se fait pas de poser les gros morceaux, juste ainsi, sur une planche. Oh que non! Coupez préalablement chaque fromage avant de les arranger sur un plateau. Pourquoi? D’abord parce que le service sera ainsi bien plus rapide. Le couteau, plein de brie, ne coupera pas ensuite du Gruyère, lui laissant du coulant de partout. Et ceux qui hésitaient à prendre un petit morceau succomberont bien plus facilement à la tentation. On ne formera toutefois pas de cubes; on ne prépare pas le goûter d’un enfant! De jolis morceaux, ni trop gros, ni trop fins, seront parfaits.

N’hésitez pas à suggérer un ordre de dégustation à vos convives. En partant du fromage le plus doux jusqu’au plus fort en goût. Cela permettra ainsi à chacun de pleinement profiter de tous les arômes. Et si lefromage est parfumé (par exemple à la truffe, à une herbe ou même au vin ou à la bière), on le mangera un peu à part. Après le reste. Ou que lui! Histoire de ne pas tout mélanger.

Enfin, en cas de doute, il ne faut pas hésiter à s’adresser à un fromager! Il saura sans difficulté vous conseiller selon le nombre de convives que vous invitez. Il vous expliquera aussi sans peine comment sublimer chaque pâte, pour profiter pleinement de ces délices.