Soupçon de pédophilie

02 juin 2011 19:20; Act: 02.06.2011 19:41 Print

Luc Ferry bientôt entendu par la police

Luc Ferry, qui a lancé un pavé dans la marre en affirmant que l'affaire DSK n'était que la pointe de l'iceberg, sera entendu prochainement.

storybild

Luc Ferry a été ministre de l'Education, en France. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'ex-ministre français Luc Ferry, qui a accusé un autre ancien membre du gouvernement d'avoir eu des relations pédophiles au Maroc sans le nommer, sera entendu dans les prochains jours comme témoin par la police, a-t-on appris jeudi de source proche de l'enquête.

L'audition de l'ancien ministre de l'Education (2002-2004) aura lieu «dans les jours prochains, en concertation avec lui», a dit cette source à l'AFP, sans fournir de date précise.

Une enquête préliminaire a été ouverte mercredi par le parquet de Paris après les accusations de pédophilie lancées lundi par M. Ferry contre un ancien ministre non identifié, afin qu'il précise ses déclarations. Cette enquête a été confiée à la brigade de protection des mineurs de la police judiciaire parisienne.

Partouze avec de jeunes garçons

Lundi soir sur la télévision privée Canal, M. Ferry avait affirmé qu'un «ancien ministre» s'était «fait poisser (attraper, ndlr) à Marrakech dans une partouze avec des petits garçons», assurant tenir cela des «plus hautes autorités de l'Etat» et notamment d'un Premier ministre.

Ses déclarations ont suscité des remous dans toute la classe politique, plusieurs personnalités de la majorité le sommant de donner à la justice un nom et des faits précis.

Luc Ferry a expliqué qu'il avait évoqué cette affaire pour expliquer que les journalistes ne pouvaient pas tout dire sur la vie privée des responsables politiques. Les médias français ont été accusés d'indulgence en la matière, à la suite de l'affaire Dominique Strauss-Kahn, l'ancien patron français du Fonds monétaire international (FMI), poursuivi pour crimes sexuels sur une employée d'hôtel à New York.

En France, le scandale «DSK» puis l'affaire touchant l'ancien ministre Georges Tron, qui vient de démissionner après avoir été accusé d'agression sexuelle par deux anciennes employées de mairie, ont ouvert la porte à de nombreux témoignages sur les moeurs des hommes politiques français et sur le machisme régnant dans ce milieu.

(afp)