Italie

16 juillet 2014 22:07; Act: 16.07.2014 22:07 Print

Ruby: «Je me sentais seule, j'ai voulu en finir»

Karima El-Mahgroub, alias «Ruby la voleuse de coeurs», s'est laissée aller à quelques confidences dans un magazine italien. Et ce, à quelques jours du verdict du procès en appel du Rubygate.

Voir le diaporama en grand »
30.06.2015 Silvio Berlusconi, l'ancien chef du gouvernement italien est soupçonné d'avoir payé sept millions d'euros le silence de jeunes témoins dans l'affaire du «rubygate». 02.01.2014 L'ancien chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi a officiellement fait appel jeudi de sa condamnation à sept ans de prison dans le cadre du scandale sexuel Rubygate. Un proche de Berlusconi, poursuivi pour incitation à la prostitution de mineure par le Tribunal de Milan, a évoqué «excès, abus de pouvoir et débauche» en parlant des soirées «bunga bunga». 24.06.2013 L'ancien président du Conseil italien a fustigé lundi «un verdict violent» et déclaré qu'il «résisterait à la persécution», dans une déclaration après sa condamnation à 7 ans de prison. 24.06 Le tribunal de Milan a décidé lundi de condamner l'ex-chef du gouvernement italien à 7 ans de prison dans le procès Rubygate, où il était accusé d'abus de pouvoir et prostitution de mineure. 24.05 «Je suis désolée d'avoir raconté des mensonges quand j'ai parlé aux procureurs. La plupart des choses que j'ai dites alors n'étaient pas vraies», a déclaré Ruby devant le tribunal milanais, lors d'un procès de proches de Silvio Berlusconi accusés de lui avoir fourni des prostituées. 04.04 Ruby a lancé une violente charge contre les médias et la justice, demandant qu'on l'écoute et qu'on la respecte, avant le début d'une audience dans le procès dit du «bunga-bunga» Karima El Mahroug, alias Ruby Rubacuori, est à l'origine des déboires de Silvio Berlusconi avec la justice. La jeune femme était mineure quand elle aurait eu des rapports sexuels avec Silvio Berlusconi. Accusé, le «Cavaliere» a dû se présenter devant les juges le 6 avril 2013 pour prostitution de mineure et abus de pouvoir pour avoir fait libérer Ruby alors qu'elle avait été arrêtée pour vol.

Sur ce sujet
Une faute?

La prostituée qui a eu des rapports sexuels avec Silvio Berlusconi pendant ses soirées «Bunga bunga» en 2010 alors qu'elle était mineure s'est confiée au magazine italien «Diva e Donna». «Ruby la voleuse de coeurs», de son vrai nom Karima El-Mahgroub, révèle qu'elle a tenté de suicider après l'explosion du scandale du Rubygate.

«Je ne l'ai jamais raconté, mais une fois, avant de tomber enceinte, j'ai craqué. Je me suis sentie seule, livrée à moi-même et j'ai songé à en finir. En fait, j'ai même tenté de le faire. J'ai fini à l'hôpital. Je sentais que le monde entier était contre moi. Contre Ruby, le monstre. Ensuite Sofia est née: ma fille m'a donné la force d'aller de l'avant», raconte la jeune femme aujourd'hui âgée de 22 ans.

Le procès en appel du Rubygate touche à sa fin à Milan. L'arrêt de la cour devrait tomber le 18 juillet. Silvio Berlusconi espère obtenir au moins une réduction de la peine de sept ans de prison et d'interdiction à vie de mandat public. Une sanction qui lui avait été infligée en juin 2013 pour avoir rémunéré des rapports intimes avec Ruby, quand elle avait 17 ans.

Karima El-Mahgroub affirme dans les colonnes du magazine italien qu'elle soutient l'ancien Premier ministre contre vents et marées: «J'ai toujours cru que la vérité éclaterait, mais après les récents développements, j'ai toujours moins d'espoir. Silvio ne m'a fait que du bien», conclut la Marocaine, qui assure qu'elle restera à Milan jusqu'à la fin du procès.

(joc)