Italie

24 février 2011 14:30; Act: 24.02.2011 15:08 Print

Les 24 cadeaux de Berlusconi à Ruby

Deux Rolex, une fourrure, des bijoux de luxe: Silvio Berlusconi a couvert la prostituée Ruby Rubacuori de cadeaux d’une valeur de 255'000 francs.

Voir le diaporama en grand »
30.06.2015 Silvio Berlusconi, l'ancien chef du gouvernement italien est soupçonné d'avoir payé sept millions d'euros le silence de jeunes témoins dans l'affaire du «rubygate». 02.01.2014 L'ancien chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi a officiellement fait appel jeudi de sa condamnation à sept ans de prison dans le cadre du scandale sexuel Rubygate. Un proche de Berlusconi, poursuivi pour incitation à la prostitution de mineure par le Tribunal de Milan, a évoqué «excès, abus de pouvoir et débauche» en parlant des soirées «bunga bunga». 24.06.2013 L'ancien président du Conseil italien a fustigé lundi «un verdict violent» et déclaré qu'il «résisterait à la persécution», dans une déclaration après sa condamnation à 7 ans de prison. 24.06 Le tribunal de Milan a décidé lundi de condamner l'ex-chef du gouvernement italien à 7 ans de prison dans le procès Rubygate, où il était accusé d'abus de pouvoir et prostitution de mineure. 24.05 «Je suis désolée d'avoir raconté des mensonges quand j'ai parlé aux procureurs. La plupart des choses que j'ai dites alors n'étaient pas vraies», a déclaré Ruby devant le tribunal milanais, lors d'un procès de proches de Silvio Berlusconi accusés de lui avoir fourni des prostituées. 04.04 Ruby a lancé une violente charge contre les médias et la justice, demandant qu'on l'écoute et qu'on la respecte, avant le début d'une audience dans le procès dit du «bunga-bunga» Karima El Mahroug, alias Ruby Rubacuori, est à l'origine des déboires de Silvio Berlusconi avec la justice. La jeune femme était mineure quand elle aurait eu des rapports sexuels avec Silvio Berlusconi. Accusé, le «Cavaliere» a dû se présenter devant les juges le 6 avril 2013 pour prostitution de mineure et abus de pouvoir pour avoir fait libérer Ruby alors qu'elle avait été arrêtée pour vol.

Sur ce sujet
Une faute?

A en croire les dires de Karima al-Maroug, alias Ruby Rubacuori, le président du Conseil italien serait un véritable gentleman. La prostituée marocaine aurait reçu du Cavaliere 24 cadeaux pour un équivalent en valeur de 200'000 euros (255'000 francs).

La jeune femme a donné des informations détaillées à ce sujet au procureur de Milan, affirment plusieurs médias italiens. Parmi les nombreux présents qu’elle aurait reçus, on peut compter deux Rolex valant chacune 50'000 euros. Et comme elle ne les aimait pas, Silvio Berlusconi lui aurait offert peu de temps après une montre Dolce & Gabbana recouverte de cristaux Swarovski. Un collier de diamants d’une valeur de 15'000 euros et une fourrure à 18'000 euros.

Mais le politicien de 74 ans avait également offert à l’escort-girl, à la Saint-Valentin 2010, une robe rouge et noire avec des perles Swarovski signée Versace. Un présent donné pour célébrer «leur première rencontre», a affirmé la Marocaine. Finalement, le premier ministre italien aurait également promis une Audi R8 à la jeune prostituée, mais cette dernière ne l’aurait jamais reçue.

288'000 euros aux autres filles

Mais Ruby n’était pas la seule femme à profiter de la générosité de Silvio Berlusconi. Ce dernier aurait dépensé 280'000 euros pour offrir des présents, dont des voitures, à 13 femmes. Certaines d’entre elles se prostituaient lors des soirées «Bunga-Bunga» à Arcore, la résidence milanaise du président du Conseil, affirme le «Corriere della Sera». En règle générale, les présents dépassaient rarement les 20-24'000 euros, même si une jeune femme aurait reçu une Land Rover d’une valeur de 70'000 euros.

(atk)