Italie

15 décembre 2008 15:28; Act: 15.12.2008 15:32 Print

Chômage technique chez Beretta

Les ouvriers de l'usine italienne du célèbre fabricant d'armes Beretta sont au chômage technique à partir de lundi et jusqu'à fin janvier.

Une faute?

La mesure intervient en raison de «la contraction significative de la demande sur le marché américain», a- t-on appris auprès de la société.

La mise au chômage technique concerne 860 ouvriers sur un total d'environ 950 salariés du site entre le 15 décembre et le 23 janvier, a précisé à l'AFP Giancarlo Gitti, un syndicaliste de l'usine de Gardone Val Trompia (nord de l'Italie), la plus importante pour les armes légères, sportives et celles des forces de l'ordre.

Il a rappelé que les dernières mesures de chômage technique dataient de 1998 (70 personnes par roulement sur une période de 15 jours).

Selon l'hebdomadaire «Espresso», c'est la première fois que l'entreprise fondée il y a cinq siècles prend une mesure d'une telle ampleur. Le marché américain représente «plus de 50 % de la production annuelle» du groupe, rappelait Beretta dans un communiqué publié fin octobre pour annoncer cette mesure de chômage technique.

Bush et Bond comme clients

Beretta qui est le premier fabricant d'armes légères au monde emploie au total 2600 personnes, dont environ 1500 dans la Péninsule, pour un chiffre d'affaires de quelque 689,3 millions de francs.

Célèbre aussi bien pour ses pistolets qui équipent la moitié des forces armées dans le monde, que pour ses luxueux fusils de chasse ou de compétition, Beretta compte parmi ses clients les présidents américains Bush, père et fils, l'acteur Tom Cruise, des princes du Moyen-Orient et même James Bond.

(ats)