Crise

09 décembre 2008 08:50; Act: 09.12.2008 09:16 Print

Japon: la récession est plus grave que prévu

Le Japon est entré dans une récession plus profonde que ce qui avait été prévu, a annoncé mardi le gouvernement.

Une faute?

Selon des chiffres révisés publiés mardi, le produit intérieur brut (PIB) nippon a reculé de 0,5% au troisième trimestre par rapport au précédent, et non de 0,1%.

La baisse est donc de 1,8% en rythme annuel au lieu de 0,4%. Cette nouvelle estimation affinée est deux fois pire que les prévisions moyennes des économistes.

Le gouvernement a aussi arrondi le ralentissement du deuxième trimestre à -1% (-3,7% en rythme annuel) au lieu d'un repli de 0,9%. Pour la première fois en sept ans, le Japon est donc bel et bien entré de plein pied en récession, définie par deux trimestres consécutifs de diminution du PIB.

Moins d'investissements

La révision en forte baisse pour le troisième trimestre est d'abord à mettre au compte des investissements en capital des sociétés du secteur privé, lesquels ont été inférieurs aux simulations initiales.

Les industriels nippons sont victimes d'un affaiblissement de la demande dans les pays occidentaux durement touchés par la crise mondiale. Ils hésitent à investir, de peur de se retrouver dans une situation de surcapacité de production et de stocks excédentaires.

Ces sombres chiffres confirment la fin d'une longue période de redressement entamée en 2002. Elle faisait suite à la décennie 1990 marquée par la stagnation après l'éclatement de la bulle financière et immobilière à la fin des années 1980.

(ats)