Bactérie Eceh mortelle

11 juin 2011 17:32; Act: 11.06.2011 17:39 Print

Graines germées officiellement coupables

Un institut sanitaire allemand a confirmé samedi que l'épidémie bactérienne mortelle E.coli a été déclenchée par des graines germées.

Sur ce sujet
Une faute?

Un institut sanitaire fédéral allemand a confirmé officiellement samedi des analyses de laboratoire prouvant que l'épidémie bactérienne mortelle a été déclenchée par des graines germées contaminées, a priori toutes issues d'une ferme biologique allemande.

Les biologistes de l'Institut fédéral allemand pour l'évaluation des risques (BfR) ont confirmé des résultats d'analyses annoncés vendredi par les autorités régionales de Rhénanie-du-Nord-Westphalie (ouest) : la souche bactérienne O104:H4 d'E.coli entérohémorragique (Eceh), rare et très virulente, a été détectée dans un paquet de graines germées provenant de l'exploitation Gärtnerhof à Bienenbüttel, dans le nord de l'Allemagne, désormais fermée.

«Ces résultats représentent un pas important dans la chaîne de preuves», a souligné le directeur de l'Institut, Andreas Hensel.

33 morts, 3'000 malades

L'épidémie a fait 33 morts en Europe et plus de 3'000 malades.

Le paquet de graines germées, qui a été analysé, avait été apporté aux autorités par un père de famille dont l'épouse et la fille sont tombées gravement malades après avoir été contaminées par la bactérie Eceh.

A Bruxelles, le commissaire européen à la Santé, John Dalli, s'est réjoui de cette confirmation. «Je salue cet événement extrêmement important : la source de la contamination est maintenant identifiée et les résultats épidémiologiques sont confirmés par les résultats de laboratoire», a-t-il déclaré dans un communiqué.

«Les consommateurs européens et les partenaires commerciaux (de l'UE) peuvent maintenant avoir toute confiance dans la sûreté des légumes de l'Union européenne», a ajouté le commissaire.

L'UE veut en tirer des conséquences

«Comme je l'ai déjà indiqué, la Commission européenne tirera avec les Etats membres toutes les leçons de cette crise qui mènera à un renforcement de nos systèmes d'alerte», a également déclaré John Dalli.

Selon la Commission, les enquêtes épidémiologiques se poursuivront pour préciser les liens entre les personnes qui sont tombées malades, les établissements d'alimentation concernés et la ferme allemande. L'enquête devra également préciser comment cette souche spécifique de la bactérie s'est introduite dans la chaîne alimentaire.

Dans le même temps, Bruxelles travaille pour que l'accord de principe conclu vendredi avec la Russie pour mettre fin à l'interdiction de l'importation des légumes européens décidée par Moscou et introduire un nouveau système de certification soit rapidement mis en oeuvre.

«A la suite de l'événement d'aujourd'hui, la Commission espère que les autorités russes examineront rapidement cette proposition afin que les exportations de produits européens puissent reprendre le plus vite possible», conclut le communiqué.

(afp)