Conseil fédéral

08 décembre 2011 17:37; Act: 09.12.2011 06:59 Print

Walter pour remplacer Zuppiger

Hansjörg Walter et Jean-François Rime formeront le ticket UDC pour l'élection au Conseil fédéral mercredi.

storybild

Hansjörg Walter est l'actuel président du Conseil national. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

A la suite du retrait de Bruno Zuppiger après des accusations de détournement de fonds, le groupe UDC a désigné Hansjörg Walter, qui est un politicien confirmé qui aura 61 ans en février. Elu lundi président du Conseil national, le Thurgovien a déjà failli entrer au gouvernement en décembre 2008. Il ne s'en était fallu que d'une petite voix au 3e tour de scrutin, pour qu'il vole la vedette à Ueli Maurer, alors élu à la succession de Samuel Schmid. M. Walter avait même devancé son collègue zurichois lors des premiers tours, grâce notamment aux voix du centre.

Lors de son élection lundi à la présidence du National. M. Walter en a appelé à la collaboration et la tolérance. La Suisse est un pays où le pouvoir est partagé, où aucun parti ne domine au point de pouvoir imposer seul sa politique, avait-il déclaré.

Afin d'éviter tout conflit d'intérêt, l'agriculteur avait décidé de céder les rênes de l'Union suisse des paysans - organisation dont il est président depuis 11 ans - durant sa présidence du National.

Selon lui, après une séance marathon, rien ne vaut un tour en tracteur pour se détendre. «Les paysages idylliques autour de Wängi me donnent le calme et la distance nécessaire par rapport à Berne», a-t-il confié lundi à l'ats.

Son épouse Madeleine, et deux employés, s'occupent du domaine et des 36 vaches laitières lors de ses déplacements à Berne.

Un seul siège visé

L'UDC cherchera à ravir le siège d'Eveline Widmer- Schlumpf, mais ne s'attaquera pas à un siège libéral-radical. Les deux candidats Jean-François Rime comme Hansjörg Walter l'ont tous les deux assuré jeudi devant la presse.

«Quand on invoque la concordance, on ne peut pas la briser soi- même», a expliqué le candidat thurgovien. Le président du Conseil national a expliqué au groupe qu'il était n'était pas à disposition pour un siège libéral-radical.

Jean-François Rime s'est par ailleurs dit très heureux du choix du Thurgovien. Je suis soulagé de ne pas devoir porter seul le poids de la campagne électorale jusqu'à mercredi.

La séance d'élection du Conseil fédéral sera menée mercredi par le président du Conseil des Etats Hans Altherr (PDC/AI). Hansjörg Walter lui a demandé de le remplacer jusqu'au verdict des urnes à son sujet.

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • babacool le 07.12.2011 18:31 Report dénoncer ce commentaire

    Ca vous surprend?

    On s'en fiche qu'il soit de l'UDC. Tout les politiciens sont corrompu de toute façon à droite comme à gauche! Aucune confiance à leur accorder!

  • gelöscht le 07.12.2011 20:03 Report dénoncer ce commentaire

    gelöscht

  • Albert Le Vert le 07.12.2011 18:20 Report dénoncer ce commentaire

    Pas crédible

    Comme par hasard, après 11 ans de "silence", "l'affaire" resurgit précisément 1 semaine avant l'élection au CF... c'est un peu gros. C'est sûrement encore un complot élaboré par la gauche comme l'affaire du procureur avec C. Blocher il y a quelques années...

Les derniers commentaires

  • Gégé le 09.12.2011 18:48 Report dénoncer ce commentaire

    De toute manière...

    j'ai beau à chercher dans l'élite de l'UDC, il n'y en a pas un qui se démarque des autres. La seule qui étaient capable, ils ont préféré la virer. C'est dire le niveau. On dirait qu'ils sont en train de se sabrer entre eux. Des vrais enfants gâtés qui souhaitent une deuxième sucette CF! Et ils n'ont toujours pas compris pourquoi ils ont perdus des électeurs.

  • Albert Le Vert le 09.12.2011 11:53 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas si mal

    Un candidat paysan UDC pour défendre les intérêts de l'agriculture notamment, je trouve ça bien mieux qu'un industriel dont les préoccupations sont principalement économiques... Bonne chance M. Walter !

  • Pierre Reuss le 08.12.2011 19:58 Report dénoncer ce commentaire

    Honteux

    L'UDC minimise la malhonnêteté de ses candidats dans sa communication. Rime ? Un candidat pas digne de la Suisse : conformiste, ne prend aucun risque et un candidat de consensus incompétent. Stop au blabla populiste de l'UDC et des valeurs qu'ils défendent, c'est du vent pour la plèbe...

    • Mako le 09.12.2011 09:04 Report dénoncer ce commentaire

      Décalé

      ah oui et que dire avec le PS et lumengo???

    • k.r. le 09.12.2011 09:40 Report dénoncer ce commentaire

      doublement honteux

      bla bla bla, à part insulter, vous savez dire quelque chose de réfléchi ?

    • Le père noël le 09.12.2011 22:15 Report dénoncer ce commentaire

      @ mako

      Lumengo est candidat au Conseil fédéral ? En tout cas pas pour le PS puisqu'ils l'ont viré de leur parti. Et l'UDC quand est-ce qu'ils font enfin le ménage dans leur parti ?

  • Tous pourris le 08.12.2011 19:10 Report dénoncer ce commentaire

    Dommage qu'il se retire

    Il aurait été parfaitement à sa place au conseil fédéral et il n'aurait même plus eu besoin de détourner lui-même de l'argent, les assureurs et les banquiers lui en auraient apporté plein sans même qu'il ait à demander.

    • Manon le 09.12.2011 09:58 Report dénoncer ce commentaire

      bravo

      là je te rejoins, mais que faire contre ces lobbys et toute cette faune qui circule dès qu'il y a un élu? (déjà à moitié corrompu...)

  • helmut le 08.12.2011 12:38 Report dénoncer ce commentaire

    beurk!

    Voler l`argent d`une personne qui vous fait confience après sa mort, est un blasphème et c`est très grave, plus que la somme d`argent. Ce genre de mec me fais vomir!

    • Bernard le 08.12.2011 20:47 Report dénoncer ce commentaire

      beurk...vraiment !!!

      Je ne défend ni n'accuse le personnage parce que je ne sais pas s'il est coupable ou innocent. Il a donné une explication qui demande à être vérifiée et la justice va le faire semble-t-il. Apparemment vous en savez plus que nous ou alors vous avez l'estomac fragile.