Fédérales à la RTS

09 décembre 2011 17:05; Act: 09.12.2011 18:36 Print

Une couverture bonne mais lassante

Une offre trop abondante finit par lasser. C'est en résumé le point de vue du Conseil du public au sujet de la couverture des élections fédérales par la radio et la télévision romandes (RTS).

Une faute?

Globalement, la couverture de cet événement politique est qualifiée de bonne par le Conseil du public (CP) qui a siégé le 5 décembre à Lausanne, indique un communiqué publié vendredi. L'analyse porte sur la période du 5 septembre jusqu'au jour des élections, le 23 octobre.

Le volume et la qualité du travail fourni par les journalistes est salué. Le CP juge toutefois que «l'offre trop abondante a fini par lasser». En cause, le volume d'informations et la longueur de certains débats, tel celui du 12 octobre proposé par la Télévision suisse romande.

Le dimanche des élections, un direct de douze heures (midi- minuit) a été diffusé. «La RTS est allée aux limites de l'attention de l'auditoire», juge le Conseil du public. Il reproche notamment les multiples spéculations et les répétitions autour des premières projections des résultats du scrutin,.

Le «19:30» du 24 octobre est aussi critiqué. Il a monopolisé son temps d'antenne avec le résultat des élections fédérales, oubliant le reste de l'actualité en Suisse et dans le monde.

Politiciens bavards

Dans l'ensemble, le CP recommande donc des émissions plus courtes au sujet des élections fédérales. Il attire aussi l'attention des jounalistes au danger de politiciens monopolisant le temps de parole au détriment de l'expression des citoyens.

Le CP estime enfin que la convergence entre les deux médias romands pourrait être améliorée. Il préconise une mise en valeur supplémentaire des émissions radios sur le site Internet dédié aux élections.

Le Conseil du public est l'organe consultatif de la RTS chargé notamment de refléter les sensibilités régionales du public. Il réunit deux délégués par canton.

(ats)