Municipales à Genève

14 mars 2011 20:05; Act: 14.03.2011 20:20 Print

Les résultats de dimanche confirmés

Les résultats définitifs des élections municipales genevoises ont été publiés lundi.

Sur ce sujet
Une faute?

Un second dépouillement a eu lieu. Rien n'a bougé, si ce n'est le taux de participation au scrutin qui s'élève à 39%, a relevé Nicolas Merckling, de la Chancellerie d'Etat.

En Ville de Genève, les socialistes, qui abandonnent un fauteuil, demeurent la plus grande députation avec 16 représentants. Ils sont suivis du PLR, qui perd cinq élus et ne dispose plus que de 15 sièges. La gauche dure, regroupée sous la bannière «Ensemble à gauche», progresse de deux sièges et sa députation passe à 12.

Les Verts ressortent laminés en Ville de Genève. Ils passent de 15 à 11 élus. Leur poids dans le nouveau conseil municipal sera équivalent à celui du Mouvement citoyens genevois (MCG). L'UDC perd un siège et n'aura plus que 8 représentants. Le PDC, pour sa part, s'effrite de deux unités et se contentera de 7 fauteuils.


Une dizaine de candidats

L'attention se porte maintenant sur l'élection des exécutifs des 45 communes genevoises qui se déroulera le mois prochain. En Ville de Genève, tous les partis réprésentés au Conseil municipal se lanceront dans la course. Actuellement, sur les cinq sièges à pourvoir, quatre sont occupés par la gauche.

Le candidat à la mairie le mieux élu est le radical Pierre Maudet, avec 8846 voix. Il est suivi des socialistes Sandrine Salerno (8574 voix) et Sami Kanaan (8297 voix). Le sortant d'Ensemble à gauche Rémy Pagani obtient 6959 suffrages. La libéral Florence Kraft Babel recueille 6700 voix.

Les deux papables chez les Verts, à savoir Esther Alder et Boris Drahusak, obtiennent respectivement 5780 voix et 5084 voix. Le MCG doit encore décider s'il présentera un ou deux candidats. Le choix du MCG se fera entre Soli Pardo, qui a récolté 5356 suffrages et Carlos Medeiros, qui a obtenu 5315 voix.

La stratégie dépendra des alliances que pourra trouver la formation populiste auprès des partis de la droite traditionnelle. Lundi soir, dans l'émission «Genève à chaud» de Léman bleu Télévision, le parti s'est positionné en faveur d'une large alliance de droite comprenant le PDC, radicaux, libéraux, l'UDC et le MCG.


L'UDC pour une alliance élargie

«Dans le cas où l'Entente refuserait cette option, le MCG resterait en alliance avec l'UDC», a indiqué la formation dans un communiqué. L'UDC, qui rêve aussi d'une grande alliance à droite pour bousculer la majorité de gauche, ne sait pas encore si elle présentera Yves Nidegger (4875 voix) ou Eric Bertinat (4096 voix).

Le candidat PDC Michel Chevrolet ferme la marche des candidats à l'exécutif avec 3973 suffrages. Certaines personnes de l'Entente (PLR-PDC) ne sont pas favorables à une alliance avec l'UDC ou avec le MCG. La question fera l'objet de vives discussions ces prochains jours au sein des partis.

(ats)