Genève - municipales

04 mars 2011 08:00; Act: 04.03.2011 08:18 Print

Renforcer la présence des agents

Quatre candidats aux élections municipales, exerçant tous un métier lié au maintien de l'ordre, proposent leur vision du sujet.

Sur ce sujet
Une faute?

«La sécurité ne se résout pas à coups de slogans!» Julide Turgut, candidate écologiste aux municipales et criminologue, se veut pragmatique: «Bien sûr, la répression est nécessaire. Mais elle coûte cher et n’est que la fin du processus sécuritaire, assure-t-elle. De par ma formation, je prône la prévention avec une présence visible d’îlotiers.» Sentiment partagé par le socialiste Luc Broch, dont c’est le métier: «Il faut combiner la répression avec la prévention.

Dire que deux fois plus d’agents de police municipale (APM), c’est plus de sécurité est un raccourci. Précisons d’abord les missions des gendarmes, des APM et de la police de la sécurité internatio­nale.» Membre de ce dernier corps, le poulain du Mouvement citoyens genevois, Jean-François Caruso, précise l’analyse: «Les APM doivent pouvoir enregistrer les plaintes et ainsi permettre aux gendarmes d’occuper le terrain à pied ou à vélo pour ce qui est du centre-ville.

Mais il faut avant tout améliorer l’éclairage dans les lieux publics et placer des bornes «police» et des caméras dans les lieux stratégiques sans violer la vie privée des habitants.» Assistant de sécurité publique, le candidat PDC Alexandre Giammarresi abonde dans ce sens: «Oui à des caméras, mais aussi à une présence continue d’APM armés.» Il soutient par ailleurs la fusion des deux polices. De gauche à droite, le clivage sécuritaire semble moins marqué dans la bouche de professionnels.

(rle/sha)

Les commentaires les plus populaires

  • Pat le 04.03.2011 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    Oui à plus de policiers

    Dans le monde actuel (bien triste !), plus il y a de police dans les rues plus je me sens protégée. Il est effectivement essentiel d'augmenter le nombre de policiers et surtout de leur donner les moyens pour agir et ne pas systématiquement (je parle à la presse) chercher l'éventuelle bavure ! Les honnêtes gens en ont marre de toutes ces crapules qui nous poluent l'existence. Il faut dépoluer la société !

  • Christophe Zawadzki le 04.03.2011 09:04 Report dénoncer ce commentaire

    Ne mélangeons point les genres

    Plus d'armes dans le rue = plus de risques de dérapage. Les policiers "officiels" ont de l'expérience, des entraînements réguliers.... les ASP ne sont PAS des policiers, même si le mot POLICE est inscrit dans leur dos.... et les APM n'ont pas la même formation. Cependant, l'idée de JF Caruso est à exploiter. Laissons les professionnels dans le terrain en les aidant dans les tâches administratives ou sur des délits moins importants (accidents dégâts-matériel, cambriolages de caves....) L. Broch aussi va dans le bon sens avec une présence accrue d'îlotiers.

  • Lulu le 04.03.2011 12:11 Report dénoncer ce commentaire

    Et oui....

    ... cela semble indispensable, et pas seulement à Genève ! Moi, je suis pour !!

Les derniers commentaires

  • raffle le 05.03.2011 18:22 Report dénoncer ce commentaire

    Renforcer Oui, bâcler le dossier sécuritaire, Non

    Il est vrai que depuis l'entrée en vigueur du nouveau code de procédure pénale, les policiers cantonaux voient leur temps administratif multiplié par 4 !!!!!. Il serait bien inspiré de donner plus de tâches administratives aux APM pour soulager les gendarmes et agents PSI. Bien vu, JF Caruso, je pense qu'on va dans le bon sens. Faut-il encore faire passer (voter) la proposition.

  • patch1233 le 04.03.2011 14:16 Report dénoncer ce commentaire

    Le compte n'est pas bon

    Dans différents articles, je lis, actuellement il y aurait 120 APM en Ville de Genève... si il y a 90 agents, Etat-major compris, c'est bien car tous partent .... alors avant d'en vouloir plus ce serait bien de retenir ceux qui y sont.... Chercher bonheur en période électorale c'est bien... la tenir 4 ans le temps du mandat, c'est mieux...

  • Geneviève de Genève le 04.03.2011 13:01 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi?

    Les Verts ont-ils supprimé 10 postes de police pour dix postes de sécuritas, ils doivent plus s'en mêler. Disons que tant que des politiciens et juristes permettront notre justice laxiste de continuer son ascension et ne feront rien pour la changer, tout ce bla-bla est inutile. D'ailleurs les élus PS luttent corps et âmes là ou je vis contre les caméras ou des peines plus dissuasives.

  • Minet le 04.03.2011 12:44 Report dénoncer ce commentaire

    Ah bon ...

    Ce que j'aime, c'est qu'aucun des quatre candidats ne proposent une vision globale de la sécurité. Alors que l'un veut humaniser la gendarmerie et revenir à l'îlotage et à la police de proximité, un autre veut armer les APM, qui sont au demeurant les véritables agents de proximité du canton. Et le policier de la PSI qui veut mettre des gendarmes à vélo ... oubliant la tâche première de l'unique gendarmerie, police urgence !

    • JFC le 08.03.2011 23:28 Report dénoncer ce commentaire

      précision...

      Je ne demande pas de remettre tous les gendarmes à pied ou à vélo, cependant au centre ville cela permettrait de retrouver une certaine confiance entre le policier et le citoyen. Par ailleurs, je ne propose pas de supprimer les patrouilles:"police urgence", mais de pouvoir créer des alternatives et occuper le terrain par divers moyens. Et au sujet de l'éclairage, amplifier l'intensité dans certaines rues et lieux publiques donnera une meilleure vision ce qui augmenterait l'assurance du citoyen et pourrait également diminuer les délits mineurs, car l'obscurité est sujet aux tentations.

  • Lulu le 04.03.2011 12:11 Report dénoncer ce commentaire

    Et oui....

    ... cela semble indispensable, et pas seulement à Genève ! Moi, je suis pour !!

    • JFC le 08.03.2011 23:30 Report dénoncer ce commentaire

      détails ?

      Qu'est ce qui serait indispensable ? Merci.