Images inédites

28 mars 2011 16:06; Act: 29.03.2011 08:03 Print

Kesennuma rasée en 5 minutes

Une nouvelle vidéo montre le tsunami déferler sur la ville japonaise de Kesennuma emportant tout sur son passage. La vidéo dure 5 minutes, le temps de détruire totalement la ville.

(Source: Youtube)

Sur ce sujet
Une faute?

Bien que terrifiantes, les premières secondes de la vidéo ne laissent pas encore présager de la suite. La montée progressive des eaux fait sortir la rivière de son lit et atteint rapidement la ville emportant tout sur son passage. En 5 minutes, tout y passe. Ou presque.

Lundi, une cinquantaine d'enfants en uniforme ont repris le chemin de l'école dans la ville de Kesennuma. Deux semaines auparavant, ils ont échappé au tsunami qui a rasé leur ville car ils attendaient le bus devant leur école au sommet d'une colline, au moment où la vague géante s'abattait sur Kesennuma, rapporte Reuters.

L'horreur provoquée par le séisme et le tsunami laisse craindre des conséquences à long terme sur les enfants, dont certains affichent déjà des signes de traumatisme, réveillés par des cauchemars ou se murant dans le silence.

Dans le port de Kesennuma, l'hôpital Inawashiro, dont le rez-de-chaussée et le premier étage ont été dévastés, a dû évacuer ses 47 patients. Ces malades souffrent pour la plupart de maladies chroniques ou de blessures liées au séisme, ou sont, pour certains, atteints de démence sénile.

La catastrophe a aussi déréglé le système de sécurité d'une banque de Kesennuma, dont un coffre s'est ouvert, offrant un fric-frac facile pour un préjudice de 40 millions de yens (347'000 euros). Comme des milliers d'autres locaux commerciaux, la banque Shinkin de la ville de Kesennuma a subi de plein fouet la secousse tellurique de magnitude 9, suivie d'un puissant tsunami qui a inondé ses bureaux.

Deux semaines après le séisme et le tsunami qui ont frappé le nord-est du Japon, le nombre de morts confirmés dépasse les 10'000, a indiqué vendredi matin la police nationale. Par ailleurs, 17'443 personnes sont portées disparues.

(20 minutes/ats/afp)