Affaire Kampusch

13 février 2012 09:11; Act: 21.02.2012 11:11 Print

Les dessous de la saga dévoilés

par K. Leuthold/F. Burch/M. Gilliand - Alors que la justice autrichienne cherche à déterminer d'éventuels complices dans la séquestration de Natascha Kampusch, 20minutes a remonté la piste en Autriche.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Entre la police autrichienne accusée de négligences lors de l'enquête, et les propos parfois incohérents tenus par la victime, l'affaire Natascha Kampusch a subi de nombreux rebondissements. Le nombre de personnes impliquées dans la séquestration, le suicide du ravisseur puis de l'enquêteur Franz Kröll, la relation entre Natascha Kampusch et son bourreau sont autant de questions en suspend.

20minutes Online, en menant une enquête sur le terrain, a eu accès à de nombreux fichiers secrets sur l'affaire Kampusch. Divers documents mettent notamment au jour plusieurs incohérences dans les propos tenus par Natascha Kampusch lors de ses auditions judiciaires. En outre, de nombreux documents mettent en lumière les étapes de l'enquête policière autour de l'affaire. 20minutes Online a effectué des recherches durant plusieurs semaines, suivi des traces dans et autour de Viennes, et a visité les principaux lieux dans lesquels l' affaire s'est déroulée. En plus de l'interview de nombreux témoins, 20minutes Online a effectué des entretiens avec des hommes politiques autrichiens, tels que l'ancien chef de la justice, ou encore le frère du directeur de la SOKO.

Des suicides déguisés?

Le cas Kampusch a pris une tournure encore plus tragique le 25 juin 2011, alors que le colonel Franz Kröll, chargé de l'enquête, est retrouvé mort sur la terrasse de son appartement, son revolver de service à la main. Quelques jours auparavant, il avait annoncé subir des entraves dans son enquête. La thèse du suicide de Priklopil et de l'enquêteur, soutenue par certains, ne convainc cependant pas tout le monde.

L'ancien président de la Cour suprême de Vienne, Johann Rzeszut, fait partie de ceux qui remettent en cause la version officielle. Pour l'ancien membre de la commission d'évaluation de l'affaire Kampusch, les adieux écrits laissés par Wolfgang Priklopil iraient à l'encontre de la théorie du suicide. Rzeszut, dans une lettre destinée au Parlement, avait d'ailleurs critiqué avec véhémence le travail de certains procureurs et avait demandé de rouvrir le dossier.

Dans une interview qu'il avait accordée à 20Minutes, l'ancien président de la Cour suprême avait expliqué que continuer l'enquête qui a amené à la mort du colonel Kröll était pour lui une question de conscience.
«Les doutes sur la théorie du suicide sont légitimes. J'en doute d'ailleurs personnellement», avait expliqué l'ancien magistrat au sujet du ravisseur. Pour lui, la lettre d'adieu est un élément décisif: «Selon la déposition d'Ernst Holzapfel, seul ami de la victime, Wolfgang Priklopil aurait rédigé cette lettre à l’intention de sa mère, mais se serait arrêté après le mot 'Mama'. D'après mon expérience, un homme de 40 ans qui veut dire adieu à sa mère écrit au moins deux ou trois phrases. Du genre: "je n'en peux plus, je suis désolé" ou alors 'merci pour tout'.»

Le rapport graphologique allait dans le même sens en démontrant qu'il est fort improbable que Wolfgang Priklopil soit l'auteur de sa lettre d'adieu. Les experts reconnaissent en revanche de fortes similitudes avec l'écriture de son meilleur ami, Ernst H.

Pourquoi maintenant?

20Minutes a décidé de publier ses résultats dès maintenant, pour plusieurs raisons. Pour commencer, les députés ont pris des mesures sur l'affaire Kampusch. Le Sous-Comité permanent de la commission de l'Intérieur travaille actuellement sur l'affaire, dans le secret. Les politiciens se sont procurés l'ensemble des documents, des rapports et entrevues déjà réalisés. Werner Amon, directeur du sous-comité, a récemment déclaré au sujet de l'enquête: «Il y a des résultats surprenants, qui restent cependant encore secrets. Le voile sera levé en avril.»

Les données rassemblées par le 20minutes dans son enquête donnent une lumière tout à fait différente à l'affaire Kampusch. L'enquête a reconstruit une fresque complète, qui s'appuie sur des preuves concrètes, des fichiers fiables et des questions audacieuses. Par exemple, 20minutes s'est demandé si Natascha Kampusch se sentait mieux auprès de son ravisseur qu'à la maison. Pourquoi les autorités ont mis toute leur foi dans le témoignage du seul témoin oculaire de l'enlèvement, aussi peu fiable soit-il? En effet, Ishtar A., du haut de ses 12 ans, avait assuré avoir aperçu deux hommes dans la camionnette blanche qui a servi à l'enlèvement de la jeune fille. Que savait exactement le meilleur ami du ravisseur Ernst Holzapfel au sujet de la séquestration de la jeune fille? Pourquoi l'affaire Kampusch semble-t-elle liée à un réseau d'exploitation sexuelle? Et pourquoi le politique se mêle-t-il à cette saga judiciaire?

20minutees dévoile les dessous de l'affaire Kampusch. Jamais l'histoire n'a été décortiquée d'une façon aussi complète et à si grande échelle. 20minutes vous dévoile tout ce qui n'a pas pu être dit jusqu'à présent.

(jou)