Afrique du Sud

05 décembre 2013 22:44; Act: 06.12.2013 08:46 Print

«Notre peuple a perdu un père»

Le charismatique leader de la lutte contre l'apartheid est décédé à l'âge de 95 ans, a annoncé le président sud-africain Zuma.

Voir le diaporama en grand »
Nelson Mandela est né le 18 juillet 1918. Icône de la lutte antiapartheid, il a été le premier président noir de l'Afrique du Sud, de 1994 à 1999. Nelson Mandela est, aux côtés des Américains Martin Luther King et Malcolm X, l'un des défenseurs de la cause des Noirs les plus connus, se battant contre leur oppression. Ici une photo de Mandela qui commence l'activisme politique en 1961. Madiba a passé vingt-sept ans (entre 1962-1990) en prison à cause de son opposition à la politique d'apartheid en place dans le pays. Le 10 février 1994, il visite la cellule 5 de la prison de Robben Island dans laquelle il a passé dix-huit de ses vingt-sept années de détention. Le 11 février 1990, Nelson Mandela sort de captivité. Sa statue trône devant l'établissement de Drakenstein, dans lequel il a passé ses trois dernières années de prison. Après sa libération, Nelson Mandela est accueilli avec bienveillance par tous les dirigeants du monde. En Juin 1990, il est ovationné par la foule avec sa deuxième épouse Winnie après son discours au Parlement européen à Strasbourg. Nelson Mandela le 9 Juin 1990 au Centre cuménique du Conseil cuménique des Eglises à Genève lors d'une réception du mouvement anti-apartheid AAB suisse. Fin juin 1990, Nelson Mandela fait un discours devant les deux chambres du Congrès des Etats-Unis. Il réitérera l'expérience en 1994. En février 1992 Mandela parle au forum économique mondial de Davos. En 1993 Mandela et le dernier président blanc de l'Afrique du Sud, F. W. de Klerk, obtiennent conjointement le Prix Nobel de la paix. 1994: le Congrès national africain (ANC) remporte les premières élections démocratiques en Afrique du Sud. Le 9 mai, Nelson Mandela est élu par le nouveau parlement comme premier président noir du pays. Il avait adhéré à l'ANC en 1942. Le 10 mai, Madiba prête serment comme président. C'est la fin officielle du régime de l'apartheid dans le pays. 1998: Avec Fidel Castro lors des discussions sur le GATT (General Agreement on Tariffs and Trade), Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce, à Genève Le 1er juin 2004, il annonce son retrait de la vie politique. 2003: Avec Sepp Blatter, patron de la Fifa à Zurich. Sa dernière apparition publique date de Juillet 2010. Avec sa troisième épouse, Graça Machel, il a assisté à la cérémonie de clôture de la Coupe du monde de football. Mandela a joué un rôle majeur pour que le Mondial ait lieu en Afrique. Il avait renoncé à participer à la cérémonie d'ouverture après la mort de sa petite-fille Zenani, la nuit précédente, dans un accident de voiture au retour du concert d'ouverture du Mondial. Pourtant, il avait soutenu avec ferveur l'organisation de l'événement et tenait à être le plus présent possible. En 2003, il s'était rendu en Suisse. Il avait rencontré le président de la Fifa, Sepp Blatter, et Adolf Ogi, alors ambassadeur spécial à l'ONU pour le sport. Mandela lors de son 94e anniversaire en 2012. 27.06 Le quotidien sud-africain «Daily Sun» titrait sur la «lutte finale» de Mandela en référence à son combat contre l'apartheid. Le 9 mai 1990, le conseiller fédéral socialiste René Felber accueille Mandela à Berne. Deux ans plus tôt, le ministre socialiste avait donnée carte blanche au secrétaire d'Etat Edouard Brunner pour tenter une approche du Gouvernement d'Afrique du Sud afin de libérer le leader emprisonné. C'est l'«Opération Rosenthal».

Sur ce sujet
Une faute?

Le prix Nobel de la Paix Nelson Mandela est mort jeudi soir à Johannesburg, à l'âge de 95 ans. L'annonce a été faite à la télévision nationale par le président de l'Afrique du Sud Jacob Zuma.

«Notre bien-aimé Nelson Mandela, le président fondateur de notre nation démocratique, nous a quittés. Il est décédé en paix, entouré de sa famille, aux environs de 20h50 (19h50 en Suisse, ndlr). Notre nation a perdu son plus grand fils», a déclaré le président Zuma lors d'une intervention en direct à la télévision peu après 22h30 jeudi.

La date des funérailles n'a pas été annoncée, mais le corps de Nelson Mandela a été transféré dans un hôpital militaire de Prétoria, selon la radio publique sud-africaine SABC.

Dès l'annonce du décès de celui que le monde entier vénérait comme une incarnation de la réconciliation raciale, des centaines de personnes de toutes origines ont commencé à se rassembler près de la maison de Mandela, à Johannesburg.

Hommages unanimes
Toute la nuit, des hommages unanimes ont afflué de quasiment toutes les capitales du monde. Le monde du sport, auquel Mandela était attaché, n'est pas en reste: «Grâce à son extraordinaire vision, il a réussi à faire de la Coupe du monde 1995 un instrument pour favoriser l'émergence d'une nation», a rappelé le président de la Fédération sud-africaine de rugby Oregan Hoskins.

Au Brésil, qui accueille vendredi le tirage au sort de la prochaine Coupe du monde de football, l'émotion était immense également: «Il était mon héros, mon ami, mon compagnon dans la lutte en faveur de la cause du peuple et pour la paix dans le monde», a écrit sur son compte Twitter Pelé, la légende du football brésilien.

«Le pardon libère l'âme, il fait disparaître la peur. C'est pourquoi le pardon est une arme si puissante»: Nelson Mandela avait résumé, en une phrase devenue mythique, la vision du monde et de l'humanité qui a fait de lui le dirigeant le plus populaire du XXe siècle.

De son vivant déjà, le prix Nobel de la paix 1993 était vénéré bien au-delà des frontières de l'Afrique. Pour avoir arraché son pays au régime raciste de l'apartheid, et renoncé à toute vengeance contre la minorité blanche, qui l'avait emprisonné durant vingt-sept longues années.

Qualifié un jour d'«icône mondiale de la réconciliation» par Desmond Tutu, l'une des hautes figures de la lutte anti-apartheid, l'ancien président sud-africain incarnait des valeurs d'autant plus universelles qu'il n'a jamais prôné ni religion ni idéologie.

Séquelles d'une tuberculose

Nelson Mandela, qui avait fêté ses 95 ans le 18 juillet, avait été hospitalisé quatre fois depuis décembre 2012, à chaque fois pour des récidives d'infections pulmonaires.

Ces problèmes récurrents étaient probablement liés aux séquelles d'une tuberculose contractée pendant son séjour sur l'île prison de Robben Island, au large du Cap, où il a passé dix-huit de ses vingt-sept années de détention dans les geôles du régime raciste de l'apartheid.

(20 minutes/ats/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • R.Mousse le 06.12.2013 06:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au revoir

    Un homme a prendre et a garder en exemple .... Pour nous et pour nos enfants . Repose en paix et merci .

  • Séverine Chevalley le 06.12.2013 05:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mandela

    Je suis triste c etait et restera un homme exceptionnel et merveilleux. Qu il repose en paix. Au revoir Mandela mais tu seras toujours dans mon coeur et un exemple pour moi.

  • Riquet le 06.12.2013 05:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    RIP

    RIP Nelson un homme d'une telle sagesse et bonté s'en est allé mais il restera à tout jamais gravé dans l'histoire de l'humanité. Un président comme il devrait en avoir un dans chaque pays du monde, la terre et l'homme s'en porterai mieux.Repose en paix

Les derniers commentaires

  • R.Mousse le 06.12.2013 06:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au revoir

    Un homme a prendre et a garder en exemple .... Pour nous et pour nos enfants . Repose en paix et merci .

  • Alex le 06.12.2013 06:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    RIP

    Repose en paix Madiba! Une page de l'histoire se tourne:'(

  • Séverine Chevalley le 06.12.2013 05:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mandela

    Je suis triste c etait et restera un homme exceptionnel et merveilleux. Qu il repose en paix. Au revoir Mandela mais tu seras toujours dans mon coeur et un exemple pour moi.

  • Riquet le 06.12.2013 05:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    RIP

    RIP Nelson un homme d'une telle sagesse et bonté s'en est allé mais il restera à tout jamais gravé dans l'histoire de l'humanité. Un président comme il devrait en avoir un dans chaque pays du monde, la terre et l'homme s'en porterai mieux.Repose en paix

  • Jean Daniel Vadi le 06.12.2013 05:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nonno

    RPI un grand homme qui a changé l'histoire de l'Afrique du sud